Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Une autre décision des commissaires pénalise l'écurie McLaren

F1: Une autre décision des commissaires pénalise l'écurie McLaren

Par ,

D'après GMM

Durant le Grand Prix de Singapour, une pénalité imposée à Nico Rosberg de l'écurie Williams a en fait nui à Lewis Hamilton de l'équipe McLaren!

L'écurie de Ron Dennis était arrivée à Singapour directement de Paris suite au verdict de la Cour internationale d'appel de la FIA au sujet de la pénalité imposée à Lewis Hamilton en Belgique.

Dimanche, durant le Grand Prix de Singapour, les commissaires ont pénalisé Nico Rosberg pour avoir ravitaillé pendant que les stands étaient fermés. Mais cette pénalité a plutôt nui à Hamilton qu'à Rosberg.

« Nico, seul en tête, a pu se forger une énorme avance sur le reste du peloton pendant que les commissaires discutaient de sa pénalité. Son avance a donc annulé l'effet de la pénalité, » a expliqué Martin Whitmarsh de McLaren.

Voici l'ordre des événements :

14e tour : Entrée en piste de la Voiture de sécurité
15e tour : Les stands sont fermés, Nico Rosberg ravitaille
17e tour : Les stands sont ouverts
19e tour : Reprise de la course
24e tour : Annonce de la pénalité à Rosberg
28e tour : Rosberg entre dans les stands pour y purger sa pénalité

Rosberg a donc pu compléter 9 tours de piste à pleine vitesse pour se bâtir une avance confortable. Les commissaires de l'événement ont quand même pris 9 tours (dont 4 au ralenti) pour rendre leur décision.

Pendant ce temps (précieux), Hamilton était coincé derrière la Red Bull de David Coulthard...

En comparaison, Robert Kubica (BMW-Sauber), lui aussi pénalisé pour la même raison, a perdu 11 places en purgeant sa pénalité ! Rosberg, lui, ne perdait que 2 places...

Whitmarsh affirme que si Hamilton avait lui aussi ravaitaillé pendant que les stands étaient fermés, il serait ressorti premier devant Rosberg et aurait peut-être gagné la course.

Même Frank Williams a avoué au magazine Auto Motor und Sport que Rosberg avait été chanceux.

« Nous avons prié pour que sa pénalité soit annoncée le plus tard possible, » a-t-il dit, précisant qu'à chaque tour de piste, Nico parvenait à accroître son avance en tête de la course.
photo:Williams