Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford ne compte pas offrir de moteurs diesel en Amérique du Nord

Ford ne compte pas offrir de moteurs diesel en Amérique du Nord

Le manque de prévoyance Par ,

Comme l’a rapporté le site Automotive News récemment, Ford n’a pas l’intention de forcer ses clients américains à avaler la pilule de la technologie diesel. Dommage.

Pas qu’il faille imposer quoi que ce soit à une population, mais le diesel représente l’une des options les plus viables en ce moment. Derrick Kuzak, le vice-président de la création de produits internationaux chez Ford, a très clairement indiqué que le constructeur continuera à se fier à ses technologies EcoBoost et hybrides. Deux très bonnes solutions, soit. Ford éloigne cependant l’idée d’importer des groupes motopropulseurs diesel, même si M. Kuzak a avoué qu’il serait facile de le faire. Alors, pourquoi le mentionner?

Derrick Kuzak (Photo: Ford)

Il a poursuivi en énumérant les raisons pour lesquelles le diesel et les États-Unis ne font pas bon ménage. Ainsi, les moteurs diesel coûteraient plus que leurs contreparties à essence. D’accord, mais si la demande augmente, parions que les prix baisseront considérablement. On n’a qu’à penser aux vidéocassettes, aux enregistreurs personnels de vidéo et aux écrans géants.

Ensuite, il affirme que le diesel inquiète les Américains. J’ai un mot pour vous: sensibilisation. Voici un lien vers la vidéo de BMW sur les technologies de diesel sophistiquées. Tout le monde a peur de l’inconnu, de ce qu’il ne comprend pas. Peut-être que si les Américains savaient que non seulement les moteurs diesel contemporains consomment moins de carburant, mais qu’ils produisent également moins d’émissions que les moteurs à combustion interne traditionnels, ils changeraient d’avis. Sans compter que nos voisins du Sud sont friands de couple, et que diesel est synonyme de couple.

De plus, M. Kuzak soutient qu’il faudra plusieurs années avant de récupérer les sommes investies pour acheter un moteur diesel. Remontez deux paragraphes.

Le seul point valide? Le diesel coûte plus cher que l’essence ordinaire. C’est vrai. Mais si votre voiture diesel consomme 25 % moins d’or noir qu’une voiture à essence équivalente, et que le diesel coûte 10 % de plus, vous en ressortez toujours gagnant. Donc, le point n’est PAS valide!

Pour moi, cette situation témoigne d’une étroitesse déconcertante. Comme l’explique le site DailyTech, deux de ces arguments s’appliquent tout aussi bien aux hybrides (coût supplémentaire et récupération de l’investissement), mais M. Kuzak n’y fait jamais le lien. Et les moteurs EcoBoost coûtent plus cher que les moteurs traditionnels aussi…

Je commence à croire qu’il y a plus d’argent à faire avec les technologies hybrides que diesel. On revient toujours à argent tout puissant. Peut-être que le coût initial surpasserait le potentiel de profit pour Ford au début, mais si Audi, BMW, Mercedes et Volkswagen peuvent y trouver leur compte, pourquoi pas Ford? Ou tout autre constructeur, d’ailleurs?

Je crois qu’il s’agit d’une question de temps autant que d’argent. GM a soufflé mot qu’elle envisagerait peut-être sérieusement l’idée de fabriquer potentiellement, avec le temps, une option mécanique diesel pour un produit futur (la Cruze) si l’alignement des astres est favorable et que les poules développent des dents. On verra.

Revenons à nos moutons.

Je pense que le diesel joue un rôle important au même titre que les petites cylindrées et les systèmes hybrides. Décidez-vous, bordel, et arrêtez de tourner autour du pot à la recherche d’excuses!