Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Formule BMW: Nouvelles informations sur la disqualification de Pelletier et Grenier

Formule BMW: Nouvelles informations sur la disqualification de Pelletier et Grenier

Par ,

Source: Steeve Marin

L'écurie Apex-HBR racing team porte en appel la décision de disqualifier les pilotes Maxime Pelletier et Mikaël Grenier pour la course du samedi 7 juin.

«La situation est pour le moins confuse. L'équipe n'a rien à se reprocher et nous allons le prouver lors de l'appel » a confirmé Peter Hillebrand, propriétaire et ingénieur en chef de l'écurie Apex-HBR.

Lors de cette course du samedi 7 juin, les pilotes Maxime Pelletier et Mikaël Grenier ont terminé respectivement en deuxième et troisième position.

Dans la soirée du samedi, l'équipe a été informée par l'International Motor Sports Association (IMSA) que suivant une inspection de la voiture et une analyse de l'huile, ils avaient des indications que l'huile était possiblement « non-conforme » à la réglementation.

Le directeur de la course a mentionné qu'il informerait l'écurie avant le début de la prochaine course, soit le dimanche matin. L'écurie n'ayant pas plus d'information a décidé de faire un changement d'huile dans les moteurs des deux voitures dans la nuit de samedi à dimanche.

Le lendemain, après la course du dimanche, le directeur de la course a informé l'écurie que selon leur analyse finale, l'huile était non-conforme à la réglementation, sans par ailleurs donné de plus de précisions quant aux raisons.

L'écurie Apex-HBR a immédiatement signifié son intention de porter cette décision en appel suivant les règles de l'IMSA, ce qui a été fait mardi le 10 juin par Me André Lepage de la firme Heenan Blaikie.

« L'huile serait contaminée selon leur analyse, mais ils ne savent même pas contaminée par quoi! On a demandé des précisions à cet effet et on a demandé à savoir comment l'analyse avait été faite. Nos demandes sont restées sans réponse. »

« Plus important encore, si l'huile du samedi était contaminée comme ils le disent, elle a donc nui aux pilotes qui ont roulé plus vite à la course du dimanche avec de l'huile « neuve non contaminée», a expliqué Me André Lepage.

En plus de tous les autres arguments qu'ils vont faire valoir lors de l'appel, l'écurie Apex-HBR croit qu'ils sont en droit d'obtenir gain de cause simplement basé sur l'élément que si vraiment l'huile du samedi était contaminée, elle n'a pas augmenté les performances des deux pilotes, au contraire.

L'équipe Apex-HBR, actuellement en appel de la décision de l'IMSA, est confiante de renverser cette décision.