Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Formule E: Des changements majeurs à venir

Formule E: Des changements majeurs à venir

Par ,

Le patron du nouveau Championnat de Formule E électrique, Alejandro Agag, a déclaré que des évolutions seront implantées dès la deuxième saison.

Répondant aux questions des amateurs sur le site web officiel de la série, Agag a expliqué que des changements seront apportés aux batteries et aux moteurs.

« Dès la deuxième saison, les écuries pourront construire leurs propres batteries et leurs propres moteurs. Ils pourraient aussi construire leur propre voiture s'ils voulaient. Mais les règles sont très strictes et ne permettent pas beaucoup de développement en aérodynamique, mais elles permettent le développement dans le moteur et la batterie. J'espère que nous aurons trois ou quatre différents fabricants de moteurs et de batteries dans le championnat pour la deuxième année », de dire Agag.

FIA Formula E China Beijing
Photo: FIA Formule E

L’Espagnol a aussi parlé de la durée de vie des batteries.

« Nous croyons que la recharge de batterie sans contact représente l’avenir de la Formule E. Il est évident que les récents développements des batteries, comme les produits chimiques les composant, prolongeront leur durée de vie. Dans trois ou cinq ans, les batteries dureront toute une course. Mais nous déciderons peut-être de conserver le système actuel afin de faire rouler les voitures plus vite, ce qui donne un meilleur spectacle. Imaginez toutefois un système de recharge dynamique et sans contact. Les bornes de recharges sont enfouies dans la piste. De cette façon, les voitures pourraient rouler sans arrêt durant 24 heures », d’expliquer Agag.

Du côté des engagés et des courses, Agag croit attirer de nouveaux venus.

« Oui, il y a des plans pour se rendre dans de nouvelles villes. L'année prochaine, nous allons probablement être à 12 courses, et nous voulons croître lentement pour arriver à un chiffre d'environ 18 courses par an. Après Pékin, nous avons reçu des demandes de plus de 40 ou 50 villes de partout dans le monde pour accueillir une course [incluant Montréal]. Cela est très positif. Le nombre d'inscrits est de 20 parce que nous courrons avec deux voitures par pilote, donc 40 voitures dans le monde entier, c'est déjà beaucoup. Mais je pense que lorsque nous aurons une voiture par course, lorsque les batteries pourront durer plus longtemps, je pense que nous pourrons ajouter deux autres équipes », de conclure Agag.