Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Gilles Villeneuve: Les souvenirs de Jean-Pierre Jarier

Gilles Villeneuve: Les souvenirs de Jean-Pierre Jarier

Par ,

L'ancien pilote français de Formule 1, Jean-Pierre Jarier, surnommé « godasse de plomb » pour sa tendance à écraser l'accélérateur, nous parle de ses souvenirs de Gilles Villeneuve.

Jarier a couru en F1 en compagnie de Villeneuve, évidemment, mais aussi avec les Laffite, Arnoux, Tambay et Pironi.

F1 Jean-Pierre Jarier
Jean-Pierre Jarier, ancien pilote de F1. (Photo: WRI2)

« Le souvenir de Gilles Villeneuve me rappelle deux événements cruciaux, » nous raconte Jean-Pierre Jarier.

« D’abord en Formule Atlantique à Trois-Rivières. Je domine la course quand je m’accroche avec un retardataire durant le dernier tour de piste, ce dont profite Gilles pour gagner. Puis, en 1978 à Montréal en Formule 1, je possède près de 40 secondes d’avance en tête au volant de la Lotus quand une fuite d’huile me force à abandonner dans les stands, ce qui donne encore une fois la victoire à Gilles ! » nous a raconté Jarier.

« Ces deux victoires que j’ai perdues ont changé le cours de ma carrière. Je ne lui en veux pas, car j’ai connu d’autres ennuis en course qui ont fait dévier ma carrière », ajoute-t-il.

F1 Lotus Jean-Pierre Jarier
Jarier, Lotus 79, Grand Prix du Canada 1978 (Photo: WRI2)

Les deux étaient passionnés d'aéronautique, d'avions et d'hélicoptères.

« Alors que nous étions tous les deux en F1, Gilles me posait beaucoup de questions sur l’aéronautique. Des questions d’une grande naïveté... Il me demandait s’il était normal qu’il connaisse des problèmes à piloter tout près des montagnes, par exemple. Évidemment, puisque c’est presque infaisable ! » de s'exclamer Jarier.

F1 Tyrrell Ford Jean-Pierre Jarier
Jean-Pierre Jarier, Tyrrell-Ford, 1980 (Photo: WRI2)

« Il faisait des trucs pas possibles comme de couper le moteur en plein vol, voler dans le brouillard ou atterrir dans des parkings de voitures ! Il était gonflé pas possible. Il n’avait pas de nerfs ! Gilles était un personnage original, exceptionnel, au comportement romantique comme s’il avait été un chevalier du moyen-âge. Il prenait des risques incroyables et cela plaisait à des millions d’amateurs. Toutefois, c’était terriblement dangereux. Il semblait vivre dans un monde surréaliste, un peu déconnecté de la réalité quotidienne » de terminer l'ancien pilote de Formule 1.