Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GINO ROSATO nommé vice-président des affaires corporatives chez LOTUS

GINO ROSATO nommé vice-président des affaires corporatives chez LOTUS

Par ,

Montréal, QC -- Voilà 18 ans que Gino Rosato gravit les échelons chez Ferrari. Deuxième Québécois après Gilles Villeneuve à servir le cheval cabré, cet Italo-Lavallois annonçait en conférence de presse aujourd’hui qu’il allait participer à son dernier Grand Prix automobile de Formule 1, qui sera disputé sur le Circuit Yas Marina à Abu Dhabi le 1er novembre 2009.

Monsieur Rosato a choisi Montréal, sa ville de coeur, pour annoncer en grande primeur à la presse qu’il quittait Ferrari pour se joindre à la nouvelle administration de LOTUS, à tite de vice-président des affaires corporatives.

Gino avec deux copains et conseillers, Patrice Brisebois et Garou.

« Je tenais à partager cette nouvelle avec les médias de Montréal avant tout, car j’ai toujours été appuyé par la presse d’ici. J’ai littéralement grandi avec Ferrari. C’est mon université à moi. J’ai débuté au bas de l’échelle comme homme à tout faire et j’ai réussi à gagner petit à petit la confiance de mes supérieurs comme Jean Todt et Dany Bahar. Dany était le vice-président senior de la marque Ferrari et j’ai eu la chance exceptionnelle de travailler avec lui au cours des trois dernières années. On connaît tous le talent de Dany et ses réalisations exceptionnelles chez Red Bull, pour qui il a développé une stratégie gagnante en Nascar et en F1. Il est maintenant CEO chez LOTUS et il m’a fait une offre que je ne pouvais pas refuser !

J’agirai à titre de vice-président des affaires corporatives du Groupe LOTUS. Il s’agissait donc pour moi d’une proposition qui, je crois, n’arrive qu’une fois dans une carrière. Avec tous les changements que l’on connaît en ce moment dans l’industrie automobile, les offres de ce genre sont exceptionnelles.

Chez Ferrari, j’ai connu 8 championnats F1 des constructeurs et 6 championnats des pilotes, en plus de l’extraordinaire développement de la marque Ferrari que j’ai pu voir de mes propres yeux. Je pense donc pouvoir apporter une expérience unique à LOTUS. Je me sens particulièrement fier de contribuer à faire revivre une marque aussi prestigieuse que LOTUS. Colin Chapman, le créateur de LOTUS, est en quelque sorte un Enzo Ferrari anglais. Je pense sincèrement que cette marque a beaucoup de potentiel et je peux vous annoncer le retour imminent de LOTUS en Formule INDY, GT et dans la série Le Mans. Pour l’instant la Formule 1 n’est pas au programme à court terme puisque c’est un groupe différent qui détient la licence. On verra d’ici quelques années. »


photo:Annik MH de Carufel