Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GP du Canada: L'action dans le garage Red Bull Racing

GP du Canada: L'action dans le garage Red Bull Racing

Par ,

Auto123.com a eu l'occasion de passer une journée dans le garage de l'écurie de Formule 1 Red Bull Racing durant le Grand Prix du Canada à Montréal.

Il est déjà rare d'être invité à visiter les garages de Formule 1 quand rien ne se passe, alors imaginez comment cette zone devient top secret quand les voitures prennent la piste! Voici donc ce qui se passe dans ce lieu de très haute technologie.

9h30
Nous sommes à 30 minutes du début des essais libres. Les moteurs V8 Renault sont chauffés. Le bruit est infernal et la chaleur devient vite incommodante. Puis, les pilotes, David Coulthard et Mark Webber arrivent dans les garages.

10h05
Les deux monoplaces effectuent un premier tour de piste (dans le jargon de course, un Installation lap). On en profite pour vérifier la qualité des conversations radio à différents points du circuit. L'écurie Red Bull n'emploie pas des vulgaires walkie-talkies, mais un système numérique sophistiqué qui offre une excellent qualité sonore.

10h07
Les voitures reviennent et toute la mécanique est passée au peigne fin. On cherche d'éventuelles fuites ou des pièces qui se seraient déplacées. Les pilotes débarquent des voitures.

10h26
Webber se prépare à retourner en piste. « Bloque les roues au freinage pour vérifier si la pédale revient bien jusqu'en haut, » lui indique son ingénieur après avoir fait purger les freins.

10h28
« Il faudra pousser le moteur à fond cette fois, » indique l'ingénieur Renault à Guillaume Rocquelin, ingénieur de Coulthard, surnommé « Rocky ». Chez Red Bull, Français et Britanniques travaillent main dans la main.

10h44
Les ingénieurs aident les pilotes en leur donnant des indications sur le trafic en piste. « Il n'y a personne derrière toi, » indique-t-on à Coulthard. Pendant ce temps, Helmut Marko, le bras droit de Dietrich Mateschitz de Red Bull, se tient debout dans le fond du garage. Il voit tout. Il note tout.

11h01
La piste est presque sèche. « Le prochain run sera effectué en pneus secs. Péparez le train No. 1, s'il vous plaît, » demande Rocky, toujours très poli avec ses mécanos. « On ajoute aussi deux tours aux ailerons avant ». Les pneus sont préchauffés à 80 degrés Celcius, sinon, ils ne procurent aucune adhérence.

11h26
« David, c'est ton dernier tour chronométré, » annonce Guillaume à Coulthard par radio. L'équipe est contente, Webber est 7e, « DC » est 8e.