Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GP2: Le directeur technique parle de sécurité

GP2: Le directeur technique parle de sécurité

Par ,

Didier Perrin est le directeur technique de la série GP2. Suite aux derniers incidents il nous parle de la sécurité dans la catégorie.


Didier, Jules Bianchi et Ho Pin Tung se sont blessés samedi dernier à Budapest. Pouvez-vous décrire ce qui s'est passé ?

Didier Perrin: "Ce qu'il faut comprendre c'est qu'il y a deux phases distinctes pour ce malheureux incident. Tout d'abord, Bianchi est sorti de la piste puis est revenu mais perpendiculairement aux autres voitures et Dani Clos l'a percuté. Dans le tout premier contact avec l'arrière de l'Espagnol, Jules Bianchi a perdu son nez avant, un élément crucial pour la protection du pilote lors d'un choc frontal. Ensuite, Bianchi s'est retrouvé face aux autres qui venaient sur lui à pleine vitesse. Et il y a eu l'impact frontal avec Tung. Parce qu'il n'y avait plus de nez avant pour absorber le choc, l'impact a été très dur pour Jules Bianchi. Sans cet élément de protection, l'énergie a été transférée dans la coque en carbone très rigide, donc dans le dos du pilote. Il n'y avait rien pour absorber l'énergie de l'impact, et même si l'impact ne s'est pas produit à grande vitesse, le pilote a été blessé."


Depuis le début de la série GP2 en 2005, la sécurité a toujours été la priorité numéro un...

Didier Perrin: "Absolument. La sécurité a toujours été notre priorité. Nos voitures sont conçues, produites, testées et approuvées pour se conformer aux niveaux de sécurité de la F1. La FIA ne nous oblige pas à ce niveau de conformité mais nous nous imposons de le faire pour la sécurité de nos pilotes. Il est donc important de comprendre que les circonstances de l'accident de ce weekend étaient très inhabituelles et sont dues à une suite d'événements. Heureusement, c'est arrivé à petite vitesse."


Bien entendu vous préparez la troisième génération des monoplaces GP2 avec le même niveau de sécurité ?

Didier Perrin: "C'est exact. La GP2/11 qui débutera en série GP2 Asie cet hiver est conçue et homologuée pour se conformer aux normes de sécurité de la F1 2010. La voiture a passé tous les tests, les crash-tests et elle est conforme aux normes de la F1. En presque six ans, fort heureusement et grâce à notre travail constant sur la sécurité, nous n'avons eu aucun accident avec de graves conséquences. Actuellement, en collaboration avec la FIA, nous étudions de nouveaux éléments de sûreté pour notre prochaine génération de voiture. Quand il s'agit de la sécurité de nos pilotes, nous ne nous reposons jamais."