Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Guy Giroux en cavale en Floride

Guy Giroux en cavale en Floride

Par ,

Recueillis par Marc Cantin

Guy Giroux compte parmi son palmarès dix championnat Enduro du Québec, et six championnats canadiens dans la même discipline, en plus d'avoir terminé premier amateur à son premier Paris-Dakar. Comme membre du Team Moto123.com, Guy nous tiendra au courant de ses activités tout au long de la saison 2009.

Le voici, mon premier compte-rendu de course de 2009...
Si les mois qui suivent sont à l'image des quatre dernières semaines que je viens de vivre, je peux vous dire que nous aurons droit à toute une saison!

La plupart d'entre vous savent que je roule maintenant pour BMW sur la nouvelle G450X. Les choses ont changé très vite et je suis terriblement heureux avec ma nouvelle équipe. J'entrevois une longue et très amusante relation avec ces gens-là.

Voici ce qui s'est passé. Le vendredi du Salon de la moto de Québec, j'ai accepté l'offre de BMW Canada. Dès le mardi suivant, j'ai reçu les motos et nous nous sommes empressés de tout préparer. Dix jours plus tard, ma monture était 100% opérationnelle et j'attendais que Flexi (Ma blonde) rentre à la maison à midi, le samedi (27 février), avant de partir pour la Floride. Au Salon, j'avais bien sûr pris quelques minutes pour signer des affiches et faire mon boulot de porte-parole.

Mon départ de Montréal a été retardé en raison de la glace dans mon entrée. Après trois heures, avec l'aide de deux camions, des chaînes et un pick-up plein de gravier étendu un peu partout, je suis finalement sorti! Tout s'est bien déroulé ensuite et même l'agent de douane s'est montré courtois. J'imagine que mon nouvel emploi chez BMW aide les choses!

Le lendemain, au lever du soleil, je me retrouvais déjà en Caroline du Nord et, à l'approche de la grande descente de 16 kilomètres, j'ai réveillé ma copilote pour qu'elle puisse admirer le panorama. Quelques instants plus tard, elle s'est mise à crier parce que l'auvent sur ma nouvelle remorque volait dans tous les sens!

J'étais au pire endroit de l'Autoroute 81 avec un auvent de 30 pieds en proie à une véritable crise d'hystérie. Nous nous sommes finalement arrêtés sur le bord du fossé et nous avons remédié drastiquement à la situation. Je tenais Flexi dans les airs pendant qu'elle coupait la toile avec un X-Acto. J'ai aussi utilisé des outils pour arracher la pôle de 30 pieds. Vingt minutes plus tard, nous étions repartis! Le dimanche soir, c'est un Wal-Mart de Floride qui nous attendait.

Notre première journée a été passée à Ocala, où j'ai roulé la machine pour bien la roder et m'amuser comme un petit fou. La piste était belle, mais je n'ai pas pu l'apprécier longtemps car le plan était de se rendre à Croom pour rencontrer Wibb et s'entraîner pendant une semaine. Je n'ai pas vu passer les jours tellement j'étais concentré à piloter. Par contre, j'ai vu Travis Pastrana et six des 10 meneurs au championnat Grand National Cross Country (GNCC), LA série de courses hors-route aux États-Unis.

Direction River Ranch pour la première épreuve. Ma moto a tellement attiré l'attention que j'avais l'impression que personne n'en avait vu une avant. J'ai même surpris une bande de Japonais à l'inspecter de très près. Pendant la pratique, je n'ai pas pu calibrer la suspension adéquatement. Que voulez-vous, le sable mou et les successions de bosses de trois pieds de haut n'aimaient pas mon gros derrière. Tant pis, il me fallait survivre à la première course et voir à quel point la moto tiendrait le coup, sans parler de mon corps!!

J'ai connu un départ de mer...e et je suis resté pris dans un nuage de poussière. Le bandage autour de ma main qui devait empêcher la formation de cloche d'eau me dérangeait beaucoup, alors je me suis arrêté pour l'enlever. À ce moment, j'étais bien loin de la tête mais, au moins, le nuage de poussière devant moi avait disparu, et la moto travaillait bien dans les sentiers et sur les racines de palmiers. Mes crampes aux bras ont finalement disparu après une heure et je me suis senti mieux par la suite. À chaque tour, je gagnais de la vitesse; le dernier a été mon plus rapide de la journée. J'ai fini avec un chrono approximatif de 3h15, bon pour la 23e place -- pas tellement loin du champion japonais sur l'autre BMW. Grrrr...

La journée suivante (jeudi) était un congé et j'en ai profité pour me rendre à Daytona afin de sauter dans la jungle. J'ai assisté à la course de superbike et fait la fête au centre-ville... avant de rentrer me coucher vers 23h!

Le vendredi, j'étais à Paxtrack pour une pratique sur la piste de motocross. Je me sentais plus confiant à chacune de mes sorties et la BMW se comportait étonnamment bien sur cette piste.

Le samedi, en Georgie, c'était la deuxième ronde du GNCC. Encore là, ma confiance à l'égard de la piste et de ma G450X ne faisait que s'accroître. Placé en milieu de grille, j'ai connu un départ acceptable et j'ai maintenu le rythme jusqu'à ce que mon copain de toujours, les crampes aux bras ne se mette de la partie. Ça m'a pris une heure pour m'en débarrasser. Après le premier ravitaillement, mon pilotage s'est vraiment amélioré. J'ai même devancé mon coéquipier japonais sur sa G450X de BMW Japon, et enregistré mon temps le plus rapide au dernier tour. À la ligne d'arrivée, j'étais 13e cette fois-ci, ce qui est un net progrès.

À 19h, assis dans mon Ram, je prenais la 95 direction nord et, 24 heures plus tard, j'étais de retour à Montréal. Un peu épuisé, j'ai attendu jusqu'à midi le lendemain pour garer la remorque dans l'igloo.

Que nous réserve l'agenda? La piste de motocross intérieure X-Town, près de la métropole, doit ouvrir bientôt alors j'irai peut-être. Sinon, il se peut que je retourne à New York afin de m'entraîner avec Nate Kanney. C'est à voir!

Ne manquez pas mon prochain compte-rendu. D'ici là, amusez-vous!

G-Rocks
photo:Philippe Champoux
Gallerie de l'article