Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L’huile à moteur et l’hiver : quelles précautions à prendre?

L’huile à moteur et l’hiver : quelles précautions à prendre?

Des réponses à vos questions Par ,

En collaboration avec Total Canada

En hiver, on s’inquiète des dommages causés par le froid, mais la chaleur est un ennemi bien pire pour l’huile. (En Floride, plus d’alternateurs/démarreurs sont remplacés qu’au Québec.)

Quelles sont les précautions à prendre?
Si vous êtes inquiet pour votre moteur, commencez par vérifier la viscosité de votre huile à moteur. Une viscosité à froid de 0W-20/30/40 est un bon départ. Ces grades sont obligatoirement des huiles synthétiques. Beaucoup de nouvelles automobiles des années 2009 ou plus récentes utilisent déjà une huile 0W-20 durant toute l’année.

Qu’en est-il de la condensation qui pourrait dégrader la qualité de l’huile et raccourcir du même coup l’intervalle de vidange?
Évidemment, l’hiver amène des conditions particulières, mais en général, il n’y a pas de soucis à se faire. Sauf dans des cas extrêmes, l’eau contenue dans l’huile va s’évaporer lorsque le véhicule atteindra sa température normale (les moteurs d’aujourd’hui fonctionnent à des températures plus élevées que par le passé).

Tout de même, l’hiver est rigoureux au Québec, ça doit changer quelque chose?
Les fabricants d’huile à moteur comme Total doivent passer avec succès les tests Porsche pour obtenir l’homologation A40 : moteur refroidi à -20°C avec une huile usée, puis conduite au ralenti à 35 km/h à un régime de 2 500 tours/minute sur une distance de 1,5 kilomètre. Le cycle recommence durant 12 heures et, à la fin, il y a de 7 à 12 % d’eau dans l’huile et aucun dommage au moteur. Une bonne huile moderne est vraiment un atout formidable pour votre voiture.

Quel conseil doit-on suivre lors du démarrage en hiver?
Avec une huile de qualité, il n’y a pas beaucoup de différences par rapport à la conduite en été. Démarrez et allez-y en douceur jusqu’à ce que le moteur atteigne sa température normale. Pas besoin d’attendre au ralenti; le meilleur moyen de faire monter la température d’un moteur, c’est de rouler avec la voiture. Évidemment, assurez-vous que vos vitres soient dégagées avant le départ.

C’est un peu difficile pour un consommateur de trouver la bonne information. Que faut-il faire idéalement?
Total Canada vous réfère au manuel du propriétaire de votre véhicule, qui constitue une bonne source d’information. Seul bémol : plusieurs manuels considèrent le fait de conduire sur les routes achalandées comme un usage intense (heavy-duty use). Or, ce n’est pas le cas avec les moteurs contrôlés électroniquement d’aujourd’hui.