Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L’impact du taux de change

L’impact du taux de change

Tout le monde est affecté Par ,

Il y a de nombreux avantages et désavantages à avoir un taux de change favorable, mais ce n’est pas le cas en ce moment. Comme vous le savez sans doute, le huard est en train de couler au fond de la mare.

Quelles sont les conséquences pour l’industrie automobile canadienne? Je vais vous en donner 2 très concrètes :

1) Les consommateurs américains traversent la frontière, emballés par le taux de change, et viennent profiter d’aubaines incroyables sur des voitures ou des camions usagés. D’ailleurs, les exportations de véhicules d’occasion vers les États-Unis sont presque 20 fois supérieures à ce qu’elles étaient en 2009 (à l’époque, c’est nous qui allions magasiner chez eux, vous vous en rappelez?). 

Inévitablement, cet assaut a entraîné une hausse des prix. Donc, non seulement nous perdons nos meilleurs véhicules usagés aux mains des Américains, mais l’inventaire qui reste augmente artificiellement de valeur en raison du faible volume disponible.

En contrepartie, si vous souhaitez vous départir de votre voiture, sa valeur de revente risque d’être plus élevée, alors tout n’est pas mauvais.

2) Le prix des véhicules neufs au Canada pourrait aussi augmenter. Quand le dollar canadien se trouvait à parité avec le dollar américain, nous nous sommes plaints que les compagnies automobiles chargeaient trop cher de ce côté-ci de la frontière et bon nombre d’entre elles ont révisé leurs prix. Aujourd’hui, elles le regrettent.

Par exemple, une Volkswagen Golf Sportwagon 2016 se vend à partir de 22 795 $ au Canada et de 21 625 $ aux États-Unis. La différence est vraiment négligeable compte tenu du taux de change actuel.

Puisque le huard continue de dégringoler, certains fabricants comme les Allemands ne veulent pas s’empresser de fixer les prix de leurs nouveaux modèles. C’est le cas de Volkswagen qui n’a encore rien annoncé pour la version All-Track de ladite Golf Sportwagon.  

Si le baril de pétrole chute à 20 $ comme plusieurs analystes le prédisent, l’économie canadienne continuera d’en arracher. Je ne suis pas un expert moi-même, mais vous auriez probablement intérêt à acheter votre nouvelle voiture plus tôt que tard.

Le prix des véhicules neufs pourrait exploser d’ici la fin de l’année, ce qui risque de ralentir considérablement les ventes et de nuire encore plus à notre économie. Prions donc pour que le huard retrouve ses ailes…