Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La ceinture à trois points conçue par Volvo sauve des vies depuis 50 ans!

La ceinture à trois points conçue par Volvo sauve des vies depuis 50 ans!

Par ,

Le 13 août prochain, Volvo Cars célébrera l’anniversaire de la ceinture à trois points d’ancrage qui fait partie de l’équipement de série de ses véhicules depuis 50 ans et sauve des vies depuis aussi longtemps!

C’est le 13 août 1959 que Volvo a livré à un concessionnaire suédois de la ville de Kristianstad la première berline PV544 qui en était munie. Durant les cinquante années subséquentes, cet appareil de retenue aura sauvé des milliers de vies partout sur la planète.

La ceinture de sécurité est devenue la pierre angulaire d’un arsenal de sécurité passive qui s’étoffe chaque année davantage et qui, pour bien des véhicules, comprend désormais les sacs et rideaux gonflables et des systèmes pyrotechniques de pré-tension des ceintures, entre autres.

Invention déterminante
C’est au suédois Nils Bohlin, ingénieur de Volvo, que revient l’honneur d’avoir inventé ce système de retenue, en 1959. Depuis le milieu des années 1950, les ingénieurs Volvo travaillaient à mettre au point divers systèmes de protection devant empêcher ou réduire les dommages corporels causés par la projection du corps contre les composants de l’habitacle ou son éjection hors du véhicule.

La première ceinture de sécurité à trois points d’ancrage de série de Volvo a été montée dans une berline PV544 1959.

Parmi ces systèmes, mentionnons la colonne de direction télescopique, le tableau de bord coussiné et les points de fixation pour les ceintures diagonales à deux points d'ancrage de sièges avant.

Depuis 1957, Volvo équipait ses véhicules de ceintures de sécurité à deux points d'ancrage à l’avant. Mais les premiers essais d'une troisième ceinture en « Y » n’avait pas satisfait aux normes de sécurité de l’entreprise. L'emplacement peu pratique de la boucle (à hauteur de la cage thoracique) causait des lésions aux tissus mous du corps humain au lieu de les protéger.

La mort d’un parent du président de Volvo, Gunnar Engellau, causée en partie par les défauts inhérents à cette ceinture à deux points d'ancrage, mena ce dernier à donner pour mandat à Nils Bohlin d’élaborer une solution plus efficace.

La solution Bohlin
M. Bohlin réalisa rapidement qu’afin de maintenir le corps de l’occupant sur son siège, il fallait une ceinture ventrale capable d’exercer une retenue au niveau des hanches et une ceinture diagonale apportant une retenue satisfaisante au niveau du torse.

Son principal défi consistait à créer une boucle efficace et simple à utiliser, qui ne blesserait pas l’occupant du siège. Il chercha donc à mettre au point une ceinture à trois points d'ancrage qu'on pourrait attacher d'une seule main.

En 1958, ses travaux aboutissent au dépôt d'une demande de brevet pour sa création. Il avait intégré à son concept ce qu'il considérait comme l'élément le plus important : une ceinture passant sur les hanches ou les jambes, et une ceinture diagonale traversant le torse mais dans une position sans danger d'un point de vue physiologique.