Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Chine accuse Audi et Chrysler de pratiques monopolistiques

La Chine accuse Audi et Chrysler de pratiques monopolistiques

Par ,

La Chine s’apprête à prendre des sanctions à l’encontre d’Audi et de Chrysler, accusées de contrevenir aux lois antimonopole. En effet, les autorités chinoises se sont montrées « préoccupées » par le prix élevé et exagéré des véhicules et des pièces détachées. Une enquête similaire vise également Mercedes-Benz (Daimler).

« Les concessionnaires et les consommateurs chinois se plaignent déjà depuis des années » des tarifs jugés exorbitants exigés par les constructeurs, a commenté Yale Zhang, directeur du cabinet de recherche Automotive Foresight. Depuis plus de 2 ans, la Commission nationale pour la réforme et le développement (NDRC) enquête sur le secteur automobile et a annoncé que les entreprises fautives seraient sanctionnées comme le stipule la loi.

Pour justifier les coûts élevés qu’ils demandent, les constructeurs étrangers évoquent les frais de douane exorbitants demandés par le pays concernant les importations de pièces et de véhicules. Toutefois, ils affirment collaborer pleinement aux enquêtes en cours avec les autorités chinoises.

Ainsi, plusieurs constructeurs ont consenti ces dernières semaines, évoquant des enquêtes en cours dans le secteur de l’automobile, à des baisses substantielles de prix : Daimler diminuera les prix de plus de 10 000 pièces détachées à compter du 1er septembre, Audi a réduit de jusqu’à 38 % le prix des pièces depuis le 1er août, tandis que Chrysler revoyait à la baisse le prix de ses pièces et de certains modèles Jeep, selon l’agence Dow Jones.

Sources : autonews.com