Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La félicité sur roues

La félicité sur roues

Par ,

Comme toute passionnée de voitures digne de ce nom, je nourris un éventail complet de fantasmes automobiles mettant en vedette d’agiles sportives, d’éclatantes exotiques… et un ou deux modèles que je ferais mieux de garder pour moi (le porte-parole de Ford, M. Dirty Jobs lui-même et une Raptor tout équipée me viennent spontanément à l’esprit).

Mais cette histoire-ci n’aurait pu être mieux si je l’avais imaginée moi-même. Comme un cadeau du ciel, on m’a offert de passer trois jours en compagnie du Mercedes-Benz SLS AMG coupé, dont les sublimes portes-papillon et la silhouette sinueuse ont éveillé en moi un désir brûlant.

Et, par un heureux hasard, on m’avait invitée à venir faire quelques tours au circuit international de Mosport au volant des Porsche Cayman S et Boxster Black Edition. Au lieu d’arriver sournoisement par l’entrée arrière et de garer ma vieille minoune loin des regards derrière le casse-croûte, j’ai déambulé nonchalamment dans les paddocks, et avec un gargouillement gratifiant, j’ai rangé la SLS dans l’espace qui lui revenait, parmi les GT3, M3 et Audi R8.

Rick Bye de Porsche Canada m’a accueillie, mon gars de char préféré de tous les temps et celui qui m’a permis de sortir saine et sauve du traître Atigun Pass en Alaska l’hiver dernier. « Les, tu conduiras avec David aujourd’hui, et je pense que tu vas découvrir qu’il peut t’apprendre beaucoup de choses ».

Je lui serre la main, impressionnée par sa hauteur vertigineuse. En effet, la plupart des pilotes automobiles sont de taille, disons… modeste. Décollant au volant d’un Cayman S vert péridot, la confiance de David me rassure. En jasant, je suis estomaquée d’apprendre qu’il s’agit de David Deacon, l’homme derrière la série Rothman Porsche Challenge, un vétéran du légendaire Le Mans et ancien pilote de BMW M1, la mythique licorne des voitures de course.

Toute intimidation ressentie au début s’évapore rapidement devant son attitude décontractée et ses conseils amicaux. Le Cayman S est un des modèles les plus vifs que je n’ai jamais conduits, agile et intuitif, avec le pas assuré d’un chat. À mesure que je relaxe, mon pire défaut s’estompe, ma poigne de fer sur le volant, et aussitôt que je me détends, le bolide se dégourdit et notre trajectoire devient fluide.

Le Boxster semble plus relâché, plus haut sur pattes, mais après un tour pour m’habituer, je deviens plus téméraire. Grâce à un instructeur fantastique et de superbes voitures, je n’ai jamais conduit mieux. Je suis ravie par les compliments de David. « Excellent, Lesley, ton dernier tour était parfait. Je pourrais conduire toute la journée avec toi ». Le sentiment est réciproque, mon cher David.

Que demander de plus?

Ceci : en rentrant à la maison, je regarde la voiture à côté de moi et réalise que le conducteur est un de mes ex. Avec un signe désinvolte de la main, j’enfonce la pédale du SLS AMG et disparaît, un svelte éclair noir, ne laissant derrière moi qu’un écho plaintif.