Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Fiat 500C : beaucoup plus qu'une « fenêtre sur le ciel »

La Fiat 500C : beaucoup plus qu'une « fenêtre sur le ciel »

Par ,

Communiqué de presse
Source: Fiat

Dévoilée au monde entier au Salon de Genève 2009, la nouvelle Fiat 500C rend hommage à la Fiat 500 1957 originale et à son toit souple, mais propose également des solutions novatrices en matière de mécanique, de moteurs et de confort, le tout en respectant la plus authentique tradition Fiat : offrir au public l’accès à des premières de segment au chapitre de la technologie et du contenu.


En Italie, on pourra en faire l’essai dès le 4 juillet, l’anniversaire de la Fiat 500 et exactement deux ans après le lancement du modèle qui a vraiment haussé la barre du confort, de la sécurité, de la technologie et des commodités.

À l’aide d’une approche de source libre caractéristique (c’est-à-dire en assurant la constante évolution d’un produit réussi en fonction des commentaires de ses utilisateurs), le centre de conception Centro Stile Fiat a créé la 500C en échangeant avec les nombreuses communautés d’amateurs de la Cinquecento, en particulier le site « 500 Wants You », et en consolidant la position du modèle en tant que « voiture pour le peuple, par le peuple ».

Partant sur la version berline, le lancement du modèle à toit souple n’altère en rien les caractéristiques gagnantes du modèle tels ses quatre sièges confortables et son grand coffre, mais il ajoute toutefois de nouvelles fonctions qui aiguisent le plaisir de conduite. Il s’agit entre autres d’un accès plus facile au coffre même lorsque le toit souple est complètement rétracté grâce à un ingénieux système de charnières en parallélogramme.

Un autre point fort de l’originale version cabriolet est l’exceptionnel degré de confort acoustique et climatique. Des recherches exhaustives en aérodynamique ont fait en sorte que les vibrations ressenties lorsque le toit est rétracté sont réduites au minimum, permettant la pleine appréciation de l’air frais et de la compagnie de ses passagers.

La décision de réinterpréter la conception originale selon l’air du temps, en mariant un toit coulissant électrique et un style évoquant la silhouette de la voiture classique, a fait de la Fiat 500C un produit moins saisonnier qu’on peut apprécier à longueur d’année. Bref, tous ces attributs contribuent à produire une des décapotables les plus réussies du créneau des citadines modernes.

Une véritable pièce de design, le toit souple de la Fiat 500C se démarque grâce à ses élégants mouvements commandés électriquement et ses caractéristiques techniques soigneusement choisies et savamment finies, de la lunette vitrée au troisième feu de freinage intégré à même le toit. Se déclinant en trois coloris (ivoire, rouge et noir), l’astucieux toit souple est assorti à diverses couleurs de robe, dont trois créations ad hoc : un rouge perlé, un gris techno si typique des supersportives et un bleu métallique (ce dernier offert sur toute la gamme).

L’habitacle de la Fiat 500C projette un air d’exclusivité, agrémenté par des matériaux de première qualité des plus désirables, dont du cuir Frau, ainsi qu’une longue liste de commodités de série et optionnelles selon le marché : d’un climatiseur automatique au novateur système Interscope HiFi, du dispositif de navigation portatif Blue&Me au déflecteur intelligent, du système arrêt-départ à la nouvelle collection d’options personnalisables.

Expression libre et émotionnelle de l’automobile, la Fiat 500C conserve les mêmes dimensions que la variante de base (355 cm de longueur, 165 cm de largeur et 149 cm de hauteur) et partage ses trois moteurs : le turbodiesel MultiJet de 1,3 litre et 75 ch jumelé à une boîte manuelle à 5 rapports et les deux moteurs à essence de 1,2 litre et 69 ch et de 1,4 litre et 100 ch, tous deux offerts avec boîte manuelle ou Dualogic robotisée. Chaque motorisation possède ses propres qualités, mais les trois sont définies par la générosité et un tempérament enjoué ainsi qu’une technologie sophistiquée à haut rendement. Parmi leurs qualités communes, on compte une grande fiabilité et le respect de l’environnement (tous trois sont conformes à la norme Euro5). Afin de confirmer l’engagement de Fiat Automobile envers la protection de l’environnement et le transport durable, la 500C comprend l’innovateur système « arrêt-départ » qui coupe temporairement le moteur pour le redémarrer par la suite. Lorsque le véhicule s’arrête, le fait de mettre le levier au neutre et de lâcher l’embrayage éteindra le moteur. Pour le rallumer, il suffit d’embrayer à nouveau la voiture.

Avec le lancement commercial de sa dernière décapotable, la Fiat 500 continue à faire jaser et confirme son statut de véritable icône italienne du style capable de gagner le cœur du public et des détracteurs du monde entier. La preuve la plus convaincante de son succès sont les 30 prix internationaux qu’elle a remportés, les 11 millions d’internautes qui ont visité son site (visionnant un total de 200 millions de pages) et les plus de 360 000 commandes placées à ce jour sur les 59 marchés où elle est offerte.

C’est d’autant plus impressionnant lorsqu’on pense que plus de la moitié des ventes ont été enregistrées à l’extérieur de l’Italie (50 % ailleurs en Europe et 8 % sur les autres continents). La Fiat 500 a généré un énorme intérêt dans chaque pays où elle a été lancée : au Japon, par exemple, on a passé plus de 5 000 commandes. Il est également important de souligner que 80 % des acheteurs de Fiat 500 optent pour les commodités les plus coûteuses et que 90 % d’entre eux commandent le système Blue&Me.

Bref, en tant qu’expression de ce que l’Italie a de meilleur à offrir en conception automobile, la 500 n’est pas qu’une citadine supercompacte, mais aussi une véritable fondation sur laquelle Fiat Automobile bâtit une famille entière de véhicules jouissants de technologies de pointe et de détails des plus soignés.

La nouvelle 500c représente un pas de plus dans cette direction.



photo:Fiat