Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Mazda MX-5 : parfaite pour les novices de la conduite sur piste

La Mazda MX-5 : parfaite pour les novices de la conduite sur piste

Par ,

Derrière le grand sourire et le menu châssis de la Mazda MX-5 se cachent plus de deux décennies d’expertise dans le domaine des voitures sport.

Ce cabriolet décapotable ne fait peut-être pas partie des voitures intimidantes qui laissent des traces de pneus lors de départs en trombe, mais ça ne l’empêche pas de procurer un réel plaisir de conduite sur piste aussi bien aux novices qu’aux initiés.

Vous recherchez une voiture qui rend le trajet au boulot agréable et qui vous permet de vous évader sur la route des vacances, tout en vous transformant en coureur automobile le weekend? Voici quelques raisons d’ajouter cette séduisante deux places de Mazda dans votre liste des essais routiers à réaliser à tout prix.

Mazda MX-5 2012 vue 3/4 arrière
(Photo: Justin Pritchard)

Pour l’économie de carburant : La MX-5 propose une excellente consommation vers la piste de course, pendant la course et lors du retour à la maison à la fin de journée. Attendez-vous à environ 7,5 L/100 km sur l’autoroute – à une bonne vitesse de croisière – et à 18 L/100 km sur la piste. Ce qui veut dire que la plupart des conducteurs pourront conclure leur journée de course avec un seul plein de carburant. Dans cette catégorie, elle n’a vraiment rien à envier à personne.

Petit budget pour les pièces : Un poids excessif entraîne une chaleur démesurée du système de freinage ainsi qu’un stress exagéré au niveau des pneus. Puisque la MX-5 est si menue et légère, le conducteur profite d’une performance de freinage constante et d’un minimum d’usure, ainsi que d’une durée de vie prolongée des pneus, même en conduite sportive.

Quelques heures de tours de piste peuvent donner aux pneus une apparence plus rugueuse que Courtney Love un lendemain de veille. En revanche, sur la MX-5, l’usure du caoutchouc des pneus n’est que négligeable, même après d’innombrables tours.

Un système ESC à doser : Sur certains modèles, le contrôle électronique de stabilité (ESC) est vraiment contrariant, surtout lorsqu’un conducteur novice le laisse engagé, même sur piste, afin d’explorer en toute sécurité les limites du véhicule.

Le contrôle électronique de stabilité de la MX-5 est parfaitement ajusté et ignore tous les dérapages, sauf les plus importants, permettant ainsi au conducteur de découvrir ce que la voiture a dans le ventre. Et si l’ESC s’engage, ce n’est que brièvement, et seulement si le conducteur est en fâcheuse posture.

L’intervention du système consiste habituellement en une application d’une fraction de seconde des freins sélectionnés, plutôt qu’en plusieurs secondes de neutralisation frustrante des gaz par la commande électronique du papillon.

C’est une décapotable :
La conduite sans toit est fabuleuse pour une pléiade de raisons – même sur piste! Conduire la MX-5 avec le toit abaissé au fil des tours vous procure davantage d’information périphérique, pour vous aider à positionner le véhicule par rapport à son environnement et en fonction de l’horizon. Ainsi, en cas de besoin, vos réactions aux dérapages et aux glissements seront aussi confiantes que réussies.

Puisque la MX-5 est offerte uniquement en version cabriolet avec toit rétractable, personne ne critiquera votre choix de conduire un modèle sport plus maniable à toit rigide, même s’il est plus lourd.

De l’espace pour vos affaires : Le toit de la MX-5 s’insère dans son petit compartiment personnel, et non pas dans le coffre, ce qui vous laisse tout l’espace nécessaire pour un sac, des casques et même une petite glacière remplie de toutes les collations et boissons requises pour passer la journée sur la piste.

Elle évolue avec vous :
Le coureur sur piste débutant se sentira à coup sûr comme un pilote de F1 et adorera conduire à fond cette MX-5, qui pardonne presque tout. Encore mieux, la MX-5 reste fidèle au conducteur qui gagne de l’expérience puisqu’elle convient aussi bien aux débutants qu’aux vétérans.