Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Nissan LEAF 2012 ne craindra pas les rudes hivers canadiens

La Nissan LEAF 2012 ne craindra pas les rudes hivers canadiens

Auto123.com rencontre Larry Dominique, V-P de la planification produit chez Nissan Par ,

Aujourd'hui, Auto123.com a rencontré Larry Dominique, vice-président de la planification produit chez Nissan pour le Mexique, les États-Unis et le Canada. Lors de cette rencontre de deux heures, il nous a donné quelques détails sur la LEAF 2012 avant son lancement canadien.

Nous doutions que le modèle 2011 actuellement offert aux consommateurs américains ne soit pas conçu pour résister aux températures plus froides caractérisant le Canada et le nord-est des États-Unis, mais cela va changer pour 2012.

Photo: Nissan


Du froid, emmenez-en!


Certains de nos lecteurs américains ayant précommandé une LEAF auraient appris que leur véhicule serait livré plus tard que prévu. Cependant M. Dominique nous a assuré que les délais devraient être respectés et que la catastrophe qui a frappé le Japon n'aura aucun impact sur l'acheminement de la voiture au Canada lorsque Nissan débutera la prise de commande canadienne.

La voiture profitera maintenant d'un ensemble « Cold Weather », comprenant entre autres un chauffe-batterie qui s'active aussitôt que le mercure descend sous la barre des 10 degrés Celsius, et lorsqu'elle n'est pas branchée à une source d'alimentation électrique.

Cela permettra à la LEAF de démarrer au quart de tour lorsqu'il fait froid. De plus, un conducteur qui laisse son véhicule sans le brancher pendant son quart de travail à une température de -20°C, par exemple, pourra partir à la maison sans problème.

Ce dispositif n'utilise que 0,3 kilowatt, l'autonomie de l'automobile ne sera donc pas handicapée pour résister à des températures glaciales.

« Made in U.S.A. » dès la fin de 2012

Présentement, le seul véhicule électrique de Nissan est fabriqué uniquement au Japon, signifiant que les premières LEAF canadiennes seront importées du pays du soleil levant. M. Dominique nous a confirmé que son employeur assemblera la voiture dans une usine au Tennessee (États-Unis) et ce, dès décembre 2012.

Les délais de livraisons devraient s’écourter et ainsi combler la demande sans cesse croissante. Même si la LEAF sera produite en plus grand nombre, Nissan insiste sur la qualité plutôt que la productivité.

Qui achète la LEAF?

M. Dominique a aussi dressé un portrait de l'acheteur typique de la LEAF, déclarant qu'entre 70 et 80% des nouveaux propriétaires conduisaient une Toyota Prius, signe que Nissan joue dans les plates-bandes de son concurrent nippon, qui domine le marché des hybrides depuis plusieurs années déjà en Amérique du Nord.

La LEAF ne représente pas une menace dans l'immédiat pour Toyota et la Prius, mais le combat de bras de fer que se livreront les deux compagnies dans les prochaines années sera fort intéressant.