Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'avenir de Cadillac

L'avenir de Cadillac

Par ,

J’adore les autos. Je craque pour la tôle flambant neuve, la fibre de carbone et les grosses jantes clinquantes. C’est l’angle que la plupart des journalistes attaquent et je ne peux pas leur en vouloir, je fais habituellement la même chose. Michel Deslauriers et moi nous sommes justement penchés sur le « tout nouveau, tout beau» à Toronto. Jetez un coup d’œil sur notre couverture en direct du Salon de l’auto de Toronto et dites-nous si vous aimez la formule, car nous prévoyons recommencer l’expérience.

Cadillac ATS 2013 vue de face
Cadillac ATS 2013 (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

Pour ce qui est de l’autre histoire, personne ne la publiera le lendemain de tous ces dévoilements spectaculaires. Les salons automobiles nous montrent le moment présent et nous donnent un aperçu de l’avenir. Ils sont divertissants, mais il y manque la substance qui fait le bonheur des journalistes automobiles.

La veille de la journée des médias, nous sommes invités à diverses soirées organisées par les constructeurs. Je me suis retrouvé à table avec les joyeux lurons de GM. Comme le veut la coutume, les représentants des fabricants automobiles circulent d’une table à l’autre et c’est une excellente occasion de discuter avec les membres des services de relations publiques, de marketing et de gestion. La soirée commence par une longue conversation avec le président de GM Canada, Kevin Williams.

Fidèle au Général depuis près de 30 ans, M. Williams se passionne manifestement pour l’entreprise dans laquelle il a investi une grande partie de sa vie. Il n’a pu cacher son enthousiasme pour la nouvelle General Motors, épurée et féroce, et l’excellence de sa dernière cuvée de produits. Et je suis d’accord avec lui, même si je n’ai pas encore eu la chance d’essayer les derniers-nés, dont la Buick Verano 2012 et la Cadillac ATS 2013 qui débarquera bientôt.

Quand j’ai entendu le mot « Cadillac », je suis passé à l’attaque. La plupart des marques de luxe tentent désormais d’attirer les acheteurs moins bien nantis et je me demandais comment Cadillac allait s’adapter à cette tendance vers le moins haut de gamme. Elle ne peut évidemment pas servir un produit moins raffiné que l’ATS, au risque de marcher sur les platebandes de Buick, qui peine toujours à séduire les jeunes.

M. Williams était catégorique. Cadillac visera toute la crème de la crème, sans exception. En fait, la nouvelle ATS ne ratera aucune occasion pour s’en prendre à la BMW Série 3. L’ancienne rivale de ladite B-M, la CTS, prendra du galon et donnera l’assaut contre la Série 5 et l’Audi A6. Ce qui me porte à croire que la prochaine CTS sera légèrement plus grande et un peu plus luxueuse.

La séduisante Cadillac XTS 2013, elle, lancera les hostilités contre la Série 7 et l’A8, offrant la même subtilité pour moins cher. Et ce ne sera pas la seule, car la remplaçante de l’Acura RL, qu’on dévoilera bientôt, jouera sans doute dans la même cour.

Essentiellement, Cadillac rajuste son tir sur ses principaux concurrents. Mettre l’accent sur les performances et la sportivité lui permettra de se distinguer des Mercedes, Audi, Lexus et même Infiniti de ce monde. Dans sa ligne de mire, encore et toujours : BMW. À en croire M. Williams, aucune BMW n’arrivera à la hauteur de la nouvelle Cadillac. Je suis prêt à en juger par moi-même.

Notre conversation ne s’est pas arrêtée là. On a discuté des modes de transports alternatifs dont la Volt et sa technologie Voltec primée. Sans rentrer dans les détails, il a laissé sous-entendre qu’un truc si extraordinaire ne pouvait servir qu’à une seule marque. Aurons-nous droit à une Cadillac Volt-de-Ville?

Cadillac XTS 2013 vue 3/4 avant
Cadillac XTS 2013 (Photo: General Motors)