Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le centre de tests de collision de Volvo a 10 ans

Le centre de tests de collision de Volvo a 10 ans

Par ,

Tel que rapporté par Volvo

Le centre de tests de collision de Volvo à Torslanda (Suède) a maintenant 10 ans. Près de 3000 essais à pleine échelle y ont été menés afin de rendre les voitures encore plus sécuritaires pour les occupants.




«Nous pouvons reproduire la majorité des incidents et accidents qui surviennent sur les routes. En les analysant et en testant les nouvelles technologies en laboratoire, nous pouvons rehausser le niveau de sécurité de nos véhicules afin qu'ils protègent encore mieux les occupants dans la vie de tous les jours», affirme Thomas Broberg, conseiller senior à la sécurité chez Volvo.

Inauguré en 2000 par le roi de Suède, Charles XVI Gustave, le centre de tests de collision de Volvo est rapidement devenu l'un des plus évolués de l'industrie. C'est encore le cas aujourd'hui, grâce à l'implantation continue de nouveaux équipements et de nouvelles procédures de test.

Le plus récent exemple est un ensemble de caméras numériques à très haute vitesse pouvant capter 200 000 images par seconde. «Ces nouvelles caméras nous offrent une vue exceptionnelle pour étudier les diverses collisions jusque dans les moindres détails. De plus, nous disposons de caméras miniatures dans les véhicules pour voir ce qui se produit à l'intérieur», explique Broberg.

Deux pistes
Le centre de tests de collision comporte une piste fixe et une piste mobile, cette dernière pouvant pivoter sur 90 degrés pour effectuer des tests selon différents scénarios de collision frontale ou latérale entre deux véhicules qui se rapprochent à des angles et des vitesses variés. On teste aussi l'évitement et l'atténuation des collisions. Au total, plus de 400 tests peuvent être menés chaque année dans ce centre.

En 2003, Volvo a démontré aux journalistes invités la protection latérale offerte par la berline compacte S40 en la faisant percuter un XC90 à une vitesse de 50 km/h. «Le degré de précision dans un test où deux véhicules en mouvement se frappent à 50 km/h est de 2,5 centimètres. Cela correspond à deux millièmes de seconde. Pour vous donner une idée, un clignement d'oeil prend environ 60 millièmes de seconde», précise Broberg.

Photo: Volvo