Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les mannequins d'essai les plus chers au monde sauvent des vies

Les mannequins d'essai les plus chers au monde sauvent des vies

Par ,

La famille des mannequins d’essai contribue de façon inestimable à la mise au point des véhicules toujours plus sécuritaires de demain. Chaque mannequin coûte jusqu’à 1,5 million de kronor (200 000 dollars canadiens), et la Volvo Car Corporation fait appel à plus de 100 membres de cette robuste famille.

Lotta Jakobsson, Ingénieure Senior recherche en sécurité, spécialiste en biomécanique.

Le mannequin d’essai participe à une grande variété de projets de recherche et développement en sécurité automobile. Grâce à une vaste gamme de capteurs, les experts en sécurité de Volvo Cars découvrent comment un être humain serait affecté lors d’une collision.

« Il est très difficile de créer des mannequins d’essai », explique Lotta Jakobsson, spécialiste technique et de biomécanique pour le Centre de sécurité de Volvo Cars. « Le but est d’assurer qu’ils ressemblent le plus possible à un véritable être humain. Mais il doit à la fois remplir la fonction d’un outil résistant. Un exemplaire très réussi date des années 90, où les chercheurs suédois mettaient au point des mannequins d’essai pour les collisions arrière. Muni d’une colonne vertébrale très détaillée, ce mannequin est aujourd’hui utilisé partout au monde afin d’évaluer les blessures résultant de coups de fouet. »

À Volvo Cars, la famille de mannequins d’essai s’articule autour de 19 « membres » concepts : huit adultes et 11 enfants, le plus petit d’entre eux étant de la taille d’un bébé de trois kilos.

Chaque membre de cette famille est reproduit selon différentes configurations pour remplir différents objectifs, portant la famille à un total de 100 mannequins. La famille est grande, car elle doit inclure à la fois des enfants et des adultes de taille et d’âge différents dans de nombreux scénarios de collision.

Outil de mesure sophistiqué
Les premiers mannequins d’essai furent créés au milieu des années 60 et étaient plutôt simples.

Aujourd’hui, il existe de nombreux types de mannequins d’essai, dont des variantes européennes et américaines conçues pour des collisions frontales, arrières et latérales particulières.

Afin de faire avancer la mise au point de mannequins d’essai autour du monde, les chercheurs travaillent désormais à l’élaboration d’une version pour les chocs latéraux normalisée pour l’ensemble de l’industrie. Ce projet fut lancé il y a plus de 10 ans, illustrant à quel point le mannequin d’essai est un outil de mesure sophistiqué et complexe.

La nécessité des inspections
La plupart des mannequins d’essai subissent cinq collisions avant d’être recalibrés.

Au cours de la calibration, les pièces brisées sont remplacées et les mannequins sont inspectés et réglés afin d’être prêts pour de nouveaux essais. Pour les ingénieurs de sécurité, il est impératif que les mannequins réagissent de façon constante lors de chaque essai : ils doivent donc être recalibrés régulièrement.

Grâce à un calendrier d’inspection et d’entretien régulier, les mannequins d’essai sont presque indestructibles. Les véritables vétérans du Centre de sécurité de Volvo Cars ont plus de 30 ans et ont participé à des centaines d’essais de choc importants.

Chaque collision est précédée de journées de préparatifs précis où les mannequins sont configurés. Chaque mannequin compte environ 100 points de mesure qui enregistrent les forces exercées sur la tête, le cou, la colonne vertébrale, la poitrine, les hanches et les jambes lors de la séquence de collision.

Des études détaillées
L’information fournie par les mannequins est enregistrée, et chaque essai est évalué méthodiquement.

Ainsi, les ingénieurs peuvent étudier en profondeur l’intensité de la force à laquelle le mannequin a résisté et comment les forces ont été distribuées au moment de la collision. Grâce aux recherches en biomécanique, les ingénieurs peuvent déterminer l’intensité de l’effort physique sur divers membres que le corps humain peut supporter avant de subir de graves blessures.

Aujourd’hui, les chercheurs se fient de plus en plus à des mannequins d’essai virtuels qui n’existent que dans des programmes informatiques. À l’aide de mannequins virtuels, il est plus facile de modifier les données de poids et de grandeur, et il est ainsi possible de reproduire un plus grand éventail de corps humains. Les ingénieurs de sécurité de Volvo Cars prévoient toutefois que les mannequins traditionnels et aguerris vivront encore longtemps, travaillant de concert avec leurs cousins virtuels.

Volvo Cars of Canada Corp. fait partie de la Volvo Car Corporation de Göteborg, en Suède. L’entreprise offre un soutien en matière de marketing, de ventes, de pièces, de service, de technologie et de formation aux 41 concessionnaires Volvo au pays. La gamme de l’entreprise comprend la sportive et racée C30, l’élégante décapotable C70 à toit rigide, la berline S40 compacte, la berline S80 phare et les polyvalentes familiales V50 et V70. Pour les clients à la recherche d’une Volvo tout terrain, l’entreprise propose le polyvalent utilitaire XC60, muni de la technologie City Safety de série, ainsi que les XC70 et XC90.


photo:Volvo Cars of North America