Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le défi de durabilité de la Ford F-150 2013

Le défi de durabilité de la Ford F-150 2013

Par ,

Romeo, Michigan – Nous nous sommes rendus au centre d'essais de Ford pour mettre à l'épreuve sa camionnette F-150 2013 dans une série de tests : remorquer une charge de 9 000 livres (4 082 kilos), freiner en tournant sur une chaussée mouillée et rouler sur des surfaces accidentées. Pour nous aider à l'évaluer, nous pouvions la comparer avec une Ram 1500, une Chevrolet Silverado 1500 et une Toyota Tundra.

Alors que ses 3 adversaires employaient un gros V8, la Ford F-150 2013 à notre disposition misait sur le V6 EcoBoost de 3,5 L (jumelé à une boîte automatique à 6 rapports). De toute façon, dans 2 des 3 tests, la mécanique n'avait rien à voir avec les résultats; ce sont plutôt la suspension, l'électronique et les pneus qui travaillaient.

Par contre, quand est venu le temps de tirer la remorque jusqu'en haut de la côte, tout était une question de moteur (et de rapport de pont). Évidemment, sur le chemin du retour, nous avons testé le régulateur de vitesse en descente et, dans une moindre mesure, la fonction de stabilisation de la remorque.

Le défi de durabilité de la Ford F-150 2013
Photo: Ford

1er test
Sur l'aire de dérapage mouillée, nous avons lancé les camionnettes à 40 km/h avant d'effectuer un changement de voie. Une autre fois, en plein changement de voie, il fallait actionner l'ABS.

La Tundra a plus tangué que les autres et paru un peu instable au freinage. La Silverado m'a semblé avoir l'ABS le plus intrusif et le moins efficace, tandis que la Ram 1500 s'est comportée comme une grosse voiture sport et elle a été la seule à faire crisser son pneu avant droit lorsque l'ABS intervenait.

De son côté, la Ford F-150 2013 est demeurée neutre au niveau de la direction et a freiné avec conviction sans causer de drame (plonger du nez, se dérober en tournant, etc.).

Le défi de durabilité de la Ford F-150 2013
Photo: Ford

2e test
Lors du second test, nous avons affronté 4 sections très cahoteuses. La première ressemblait à une rue du centre-ville avec beaucoup de nids-de-poule et nous devions rouler à 25 km/h. Or, la chaussée était tellement accidentée que je n'étais pas capable de stabiliser mon pied droit sur l’accélérateur pour maintenir cette vitesse.

La section suivante comprenait des trous plus gros et plus profonds, mais heureusement plus espacés. Ici, j'ai bien maintenu les 25 km/h demandés. Ensuite, nous avons circulé sur le genre de chemins qu'on surnomme des planches à laver, et ce, à une vitesse de 40 km/h. Finalement, le dernier droit prenait la forme d'une route de galets usée par le temps.

La camionnette qui s'en est le moins bien sortie est la Toyota Tundra. Celle-ci m'a beaucoup frustré tout au long de l'exercice. Peu importe ce que je faisais, la Tundra s'avérait bruyante et inconfortable. La Ram 1500 a pris la 3e place, car nous avions l'impression que sa suspension ne possédait pas assez de débattement pour gérer les nids-de-poule. Après vérification, le débattement était convenable, mais le roulement de la camionnette n'en demeurait pas moins dur. Étrangement, la Ram a bien fait sur les planches à laver.

En 2e position, la Silverado m'a quand même brassé la cage au début (faute de mon incapacité à maintenir une vitesse constante), mais elle a affiché un joli contrôle par la suite. En fait, je l'ai trouvée plutôt confortable.

La Ford F-150 2013 a remporté ce 2e test haut la main. La meilleure du groupe dans la première section, elle a glissé au-dessus des planches à laver sans jamais faire résonner mes dents. C'est aussi elle qui a démontré le plus de contrôle sur tous les revêtements.

Le défi de durabilité de la Ford F-150 2013
Photo: Ford

3e test
Pour finir ce défi de durabilité, nous avons grimpé une côte de 7 % en tirant une remorque. Encore une fois, la Ford F-150 2013 a brillé, son moteur EcoBoost lui assurant le meilleur momentum dans la pente et la vitesse la plus élevée au sommet. La Tundra a souffert quelque peu et les autres en ont arraché plus que prévu.

Tous les dispositifs de contrôle de la vitesse en descente ont bien fonctionné, mais celui de Ford s'activait le plus facilement et offrait le plus grand contrôle.

Le défi de durabilité de la Ford F-150 2013
Photo: Charles Renny

Une dure de dure
Comparée à des Toyota Tundra, Ram 1500 et Chevrolet Silverado 1500 dont l'équipement est similaire, la Ford F-150 2013 ne possède pas autant d'avance qu'autrefois. La concurrence a relevé son jeu de plusieurs crans et la lutte s'est grandement resserrée. Toutefois, un écart demeure et Ford conserve indubitablement sa couronne. Attendez-vous donc à ce que la F-150 reste la camionnette la plus vendue au Canada pendant encore plusieurs années.

Gallerie de l'article