Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le MIT se penche sur les distractions au volant

Le MIT se penche sur les distractions au volant

Par ,

Bryan Reimer, du MIT (Massachusetts Institute of Technology) a récemment accordé une entrevue à Edmunds, pour discuter de ses recherches visant à établir comment les demandes cognitives et les nouvelles technologies affectent les conducteurs de tous les âges.

Son principal objectif est de savoir quelles sont celles ayant un impact sur le corps et les processus décisionnels des automobilistes. En résumé, son approche consiste à déterminer comment nous percevons la route en analysant le parcours des yeux, le rythme cardiaque et la conductivité cutanée dans diverses conditions.

Selon lui, les gens prennent des décisions plus appropriées en vieillissant. Plus aisément perturbés, ils choisissent consciemment de prendre moins de risques (par exemple, ne pas conduire lorsqu'il fait noir). À l'inverse, les plus jeunes se sentent invisibles et sont beaucoup plus casse-cou.



M. Reimer a cependant observé que les adolescents et les gens d'âge mûr ont un point en commun : ils sont plus facilement distraits qu'une personne d'âge moyen.

Les nouvelles générations sont plus enclines à porter toute leur attention vers des messages textes, alors que des adultes plus âgés seront plus dérangés par des alarmes et/ou des lumières scintillantes, quelque chose n'affectant pas autant les jeunes adultes.

Même s'il trouve les nouveaux dispositifs tels que ceux faisant automatiquement un stationnement en parallèle « intéressants », M. Reimer croit que l'on ne peut combattre les inattentions derrière le volant en se fiant uniquement à la technologie. Il faudrait plutôt se tourner vers l'éducation, ce dont le marché de l'automobile américain aurait désespérément besoin à l'heure actuelle.

Il estime que lire un manuel du propriétaire de 200, 300 ou 400 pages ne peut pas augmenter notre confiance en la technologie, ou nous permettre de savoir comment elle fonctionne.

Des cours pratiques ou des tutoriels intégrés aux véhicules apprendraient davantage et de manière plus efficace, afin que les conducteurs puissent réellement assimiler, comprendre et utiliser toutes les technologies offertes dans leurs véhicules. Autrement, tous ces gadgets ne font que briller autour d'eux.


Source : Auto Observer