Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

LE MYTHE DES PNEUS QUATRE SAISONS

Par ,

De nos jours, plus de 95 % des voitures neuves vendues en Amérique du Nord sont équipées de pneus quatre saisons. Ceci incite la majorité des automobilistes à se bercer de cette douce illusion et à croire que ces pneumatiques sont en mesure d'être totalement efficaces en toutes circonstances et en tout temps de l'année. Cette illusion disparaît le jour où, les mains crispées sur le volant, le regard fixé sur la route et les paumes moites, on tente de maintenir son véhicule sur la route au milieu d'un blizzard. De retour à la maison, on se jure qu'on ne se fera plus jamais prendre et on devient un inconditionnel des pneus d'hiver.

C'est un mythe de croire que les pneus toutes saisons sont assez efficaces pour lutter contre les routes enneigées ou glacées. Ils ont été améliorés de façon spectaculaire depuis leur arrivée sur le marché au début des années 80, mais il ne s'agit toujours que d'un compromis, aussi efficace est-il.

Si vous refusez d'acquérir des pneus d'hiver sous prétexte que ceux-ci sont bruyants et altèrent de façon négative le comportement de la voiture lorsque la chaussée est dégagée, vous avez intérêt à réviser vos positions. Ceci était vrai lorsqu'on parlait des « pneus à neige » avec leur semelle aux rainures profondes et constituées de gros blocs fortement espacés. De nos jours, il faut parler de « pneus d'hiver ». Dessinés par ordinateur, ils sont en mesure d'optimiser les performances de la voiture sur la neige, la glace, la gadoue et le pavé humide.

Et il n'y a pas que le dessin de la semelle qui a connu une véritable révolution. Les chimistes ont mis au point des gommes beaucoup plus efficaces par temps froid. Il suffit d'examiner de près le Winter Slalom de BFGoodrich par exemple pour constater à quel point les pneus d'hiver ont progressé au fil des ans. La sculpture de la semelle a été conçue par ordinateur et ses blocs à multiples lamelles permettent d'assurer une adhérence sur la neige et la glace sans pour autant être bruyants. Sa gomme composée d'un polymère extra adhérent a toujours la bonne densité, même lorsque le mercure plonge vers le bas. Et sa carcasse est spécialement dessinée pour optimiser la surface de contact.

Le mythe des pneus quatre saisons s'estompe peu à peu au fur et à mesure que les automobilistes canadiens découvrent les avantages des nouveaux pneus d'hiver toutes conditions.