Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le nouveau V8 innovateur de Ferrari sera dévoilé au prochain salon de Francfort

Le nouveau V8 innovateur de Ferrari sera dévoilé au prochain salon de Francfort

Par ,

Communiqué de presse
Source: Ferrari

Maranello – Il est vrai que toutes les Ferrari sont innovatrices en soi, mais il est encore plus vrai que certaines voitures se sont démarquées radicalement du lot au cours de l’histoire de la compagnie. Tel est le cas de la Ferrari 458 Italia, qui marque un pas de géant par rapport aux anciens étalons à moteur central-arrière.

Ce modèle est la synthèse du style, de l’audace créative, de la passion et de la technologie de pointe – des éléments pour lesquels Ferrari et l’Italie en entier sont bien réputées. C’est d’ailleurs pourquoi on a décidé d’ajouter le nom du pays à côté du traditionnel nombre qui représente la cylindrée et le nombre de cylindres.
 

La Ferrari 458 Italia est complètement nouvelle à tous les égards: motorisation, design, aérodynamique, tenue de route, instrumentation et ergonomie, notamment. Il s’agit d’une «berlinetta» à deux places qui, à l’instar des autres voitures de route de Ferrari, bénéficie de l’expertise de son écurie de Formule Un. C’est particulièrement évident dans la vitesse et la précision avec lesquelles la 458 Italia réagit aux commandes du pilote ainsi que dans l’attention portée à réduire la friction dans le moteur pour augmenter l’efficacité énergétique par rapport à la F430, et ce, même si la cylindrée et la puissance ont été accrues.

L’expérience de Ferrari en piste ne se reflète pas uniquement au plan technologique mais aussi au plan émotionnel de par la volonté ferme de créer une véritable symbiose entre le pilote et la machine. La 458 Italia comprend un poste de pilotage innovateur avec un nouveau type de volant et de tableau de bord -- résultat direct des essais de course. Encore une fois, Michael Schumacher a été sollicité pour guider le développement du projet.

Le design de la Ferrari 458 Italia, signé Pininfarina, met encore plus d’emphase sur la totale distinction entre cette voiture et les précédentes. D’une forme compacte et fluide, elle incarne la simplicité, l’efficacité et la légèreté. Comme toutes les autres Ferrari, celle-ci a été dessinée avec un très grand souci de l’aérodynamisme, comme en fait foi la portance négative de 140 kilos à 200 km/h. L’avant présente une seule ouverture pour la calandre et les prises d’air latérales, des sections aérodynamiques permettant de diriger l’air vers les radiateurs et le nouveau soubassement plat. Le museau est également doté de petites ailettes «aéroélastiques» qui réduisent l’effet de soulèvement et, au fur et à mesure que la vitesse augmente, changent de forme pour limiter les ouvertures des radiateurs et, en conséquence, l’effet de traînée.

Le nouveau V8 de 4499 cc est le premier moteur Ferrari à injection directe à être monté en position centrale-arrière. La course des pistons est très courte, comme pour un vrai moteur de course, ce qui donne un taux de compression remarquable de 12,5:1. Muni d’un vilebrequin traditionnel à plat, ce V8 génère 570 chevaux à 9000 tours/minute; avec son ratio exceptionnel de 127 ch/L, il établit une nouvelle marque non seulement chez Ferrari mais aussi dans toute la catégorie. Le couple maximal de 540 Newton-mètre est livré à 6000 tours/minute (dont 80 % dès 3250 tours/minute). Le ratio de 120 N-m/L est d’ailleurs un record. Ceci dit, la chose qui fascine vraiment, c’est l’abondance de couple disponible tout en maintenant une très grande puissance à bas régime.