Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le succès d'un fabricant automobile plus que jamais lié à la qualité de ses habitacles

Le succès d'un fabricant automobile plus que jamais lié à la qualité de ses habitacles

Par ,

Les consommateurs peuvent être très attirés par une carrosserie aux formes voluptueuses, mais un intérieur de mauvaise qualité les repoussera automatiquement. À ce chapitre, personne ne le sait aussi bien que le groupe Chrysler.

Ralph Gilles, responsable du design du fabricant a avoué avec justesse lors d'une conférence organisée par Ward's Auto, que les véhicules des différentes marques étaient « un festival de polypropylène » qui donnaient l’impression que « les plastiques étaient encore plus durs que du plastique ».

Dodge Durango 2011 (Photo: Chrysler)

Les designers extérieurs devaient autrefois se charger de concevoir les habitacles, qui intégraient des plastiques fabriqués à partir d'un procédé nécessitant une seule étape. Comme nous le savons tous, les résultats n'ont pas été au rendez-vous et les consommateurs ont délaissé les produits Chrysler, les poussant dans un gouffre financier en 2009.

M. Gilles a même affirmé que l'entreprise « cachait ses habitacles par le passé parce qu'elle n'était pas fière d'eux ».

Avec de l'aide gouvernementale et l'implication de Fiat, les intérieurs sont devenus une priorité, résultant en plusieurs changements. Aujourd'hui, l'entreprise dispose de spécialistes dédiés aux intérieurs et utilise un traitement en 12 étapes pour donner plus de texture et un meilleur look à ses plastiques.

Grâce à ses changements (et à d'autres facteurs), Chrysler se sort lentement mais sûrement de sa position précaire. Comme preuve, elle a tout récemment annoncé avoir réalisé des profits au cours du premier trimestre de son exercice financier, une première depuis 2009.

Selon Mike Van Nieuwkuyk, directeur exécutif de la recherche automobile chez J.D. Power and Associates, « le niveau d'importance accordé aux habitacles est beaucoup plus élevé qu'il ne l'a jamais été ».

« Après la fiabilité et la durabilité, le contenu intérieur est la principale raison pour laquelle un acheteur choisit un véhicule en particulier », ajoute-t-il. Cela serait probablement attribuable au fait que les automobilistes passent en moyenne 18,5 heures par semaine dans leur voiture selon un sondage mené par Arbitron en 2009.


Source : The Detroit News