Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lee Iacocca était le deuxième

Par ,

On attribue peut-être la création de la fourgonnette à Lee Iacocca, mais en réalité il n’en était que le second auteur… le premier étant mon excentrique, mais économe papa.

Je n’oublierai jamais le jour où on a échangé notre Dodge Polara 1966 pour une toute nouvelle fourgonnette Fargo 1968 turquoise animée par un V8 de 5,2 litres (ou 318 pouces cubes) et 210 ch. La livraison de la fourgonnette, qui n’était rien d’autre qu’une coquille métallique, avait été retardée le temps qu’on y installe des vitres tout le tour.

À peu près les seules options offertes dans le temps étaient un siège de passager (oui, vous avez bien lu), une barre matelassée courant le long de la planche de bord, faisant office de dispositif de sécurité, ainsi qu’une poignée facilitant l’accès au siège du passager avant.

Photo: Rob Rothwell/Auto123.com

Vu notre marmaille de cinq enfants, la fourgonnette s’était avérée un excellent choix de véhicule, mais seulement après que mon père y eût installé trois banquettes d’autobus dénichées à une vente de surplus. Les banquettes dures en plastique vert provenaient d’un vieux trolleybus Brill qui avait été mis à la retraite par BC Hydro, la société de transport desservant Vancouver dans les années 60 et plus tard.

Pour fixer les sièges, mon père avait fabriqué des pattes pour chaque banquette dans le sous-sol à l’aide de sa soudeuse à arc maison, pattes qu’il a ensuite boulonnées au plancher en acier de la Fargo. Des ceintures de sécurité? « Pas besoin de putains de ceintures! » Apparemment, la police n’était pas du même avis. Il a fini par installer des ceintures abdominales… super anatomiques, sans doute!

Tout le voisinage est venu admirer l’innovateur moyen de transport de notre famille, et tout le monde en parlait. Contrairement aux berlines et familiales qu’on voyait typiquement dans les autres entrées, la Fargo offrait un incroyable dégagement pour tous ainsi que plus de vitres que de passagers.

Elle offrait également beaucoup d’espace de rangement pour l’équipement de camping et comblait tous nos besoins de chargement. Et en enlevant quelques boulons, on pouvait retirer les sièges et ainsi optimiser la capacité de chargement.

Voilà pour toi, Monsieur Iacocca. T’étais le deuxième!