Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les ados délaissent-ils vraiment l'automobile?

Les ados délaissent-ils vraiment l'automobile?

Par ,

Depuis quelques mois, je lis souvent dans les journaux et sur le Web que les jeunes n’ont plus vraiment d’intérêt pour l’automobile. Étant moi-même la fière maman de 3 rejetons, j’ai décidé d’en avoir le cœur net : j’ai questionné le membre le plus âgé de ma progéniture, qui soufflera ses 15 bougies d’ici quelques jours. Par le fait même, je tâtais le pouls à savoir dans combien de temps il réclamerait les clés de ma minifourgonnette…

Je lui ai donc demandé de remplir un court sondage et de le transmettre à ses camarades. Les résultats de cette étude hautement « non scientifique » confirment les articles sur le sujet : les jeunes n’ont plus le même intérêt pour l’automobile que celui que nous avions à leur âge.

Certes, il serait faux d’affirmer qu’ils ne s’intéressent pas aux voitures; pour preuve, j’ai trouvé mon lot d’amateurs de Ferrari, de Nissan 370Z, de Corvette et de F1, qui auraient pu me défiler toutes les caractéristiques techniques (merci à Need for Speed et cie!). Toutefois, bien qu’ils aiment encore le bruit des moteurs, la vitesse et la puissance, posséder un véhicule ne fait pas partie de leurs priorités.

J’ai demandé à fiston s’il avait hâte d’avoir une voiture :

Fiston : Pourquoi?

Maman : Eh bien, pour aller te promener, voir tes amis, aller à l’école…

Fiston : Pas besoin, j’ai 2 jambes et un vélo, j’ai pas besoin d’auto! Et je peux prendre l’autobus aussi! (Et je précise ici que j’habite en banlieue).

Maman : Donc si je te donnais le choix entre un ordinateur portable et une voiture, tu choisirais…

Fiston : Ben l’ordi, c’est sûr! (Vous savez avec ce ton condescendant propre à l’adolescence?)

Maman : Bon…et pour ton permis de conduire?

Fiston : Bof…un moment donné là…

Et ces réponses étaient relativement semblables chez ses camarades (avec le ton condescendant en moins…enfin, j’imagine.)

Il a quand même quelques copains qui rêvent d’avoir une voiture le plus tôt possible, mais ils ne sont pas légion. Il semblerait, à l’instar de ce que j’ai pu lire sur le Web, que le sentiment de liberté que nous éprouvions envers l’automobile n’attire pas les jeunes d’aujourd’hui. Ou du moins, pas de la même façon.

J’ai l’impression que plusieurs ados et jeunes adultes préfèrent se déplacer en transport en commun ou à pied par souci environnemental mais aussi par économie. On le sait, un véhicule coûte cher et la nouvelle génération choisit de mettre son argent ailleurs, que ce soit dans les voyages, les restos ou le matériel technologique. Et c’est loin d’être une mauvaise chose! La génération de mes parents voyait l’automobile comme un bien essentiel; pour ma part, mon véhicule est certes pratique, mais j’arriverais sans doute à vivre sans, même en banlieue. Et pour les jeunes d’aujourd’hui, l’automobile semble souvent perçue comme quelque chose de superflu.

Ce n’est pas pour rien que les constructeurs automobiles font des pieds et des mains pour attirer les jeunes acheteurs; ils savent qu’ils devront en faire davantage pour rendre leurs produits attrayants à leurs yeux.
En attendant, mes clés de voiture resteront bien sagement sur le crochet à l’entrée, étant donné que fiston n’est pas pressé de conduire…