Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les Canadiens ne peuvent voyager sans leur GPS

Les Canadiens ne peuvent voyager sans leur GPS

Par ,

Tel que rapporté par The Global and Mail

Toronto –
À l’approche des vacances estivales, plusieurs Canadiens remplissent leur voiture en vue de partir en voyage sur la route. Les collations et les jeux pour passer le temps sont des incontournables, mais de quel item les automobilistes d’ici ne peuvent-ils pas se passer? La réponse : leur GPS!



Selon un nouveau sondage de Globe Drive mené par Harris/Decima, le système de navigation (38 %) est la commodité la plus essentielle lors d’un voyage en auto, suivi de la musique (22 %).

Pour ne pas être déboussolé…
Parmi les items que l’on apporte régulièrement lors de ces sorties, près de quatre Canadiens sur 10 (38 %) pensent au GPS en premier lieu. Ce sont les conducteurs ontariens qui s’y attachent le plus (45 %), alors que ceux du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta (31 %) y accordent le moins d’importance.

Au Québec, c’est la musique qui vient en tête des priorités pour un voyage. Plus du tiers des Québécois (35 %) avouent que les CD et lecteurs MP3 sont incontournables, contrairement à 31 % pour le GPS. C’est particulièrement vrai dans le cas des 18-24 ans, dont 44 % ne peuvent se passer de leur musique.

Quand est-ce qu’on arrive?
On a aussi demandé aux conducteurs la plus longue distance qu’ils seraient prêts à parcourir cet été. À l’échelle nationale, le quart (25 %) a répondu d’un océan à l’autre et un tiers (32 %) s’est dit prêt à visiter au moins une autre province. Dans le premier groupe, les conducteurs de Colombie-Britannique (31 %) accueillent plus favorablement l’idée de franchir tout le pays en auto que ceux des Maritimes (12 %).

Des vacances en or… noir
Les Canadiens semblent s’être adaptés à la hausse du prix de l’essence. Environ un répondant sur deux (49 %) affirme que ce facteur n’a aucune influence sur la planification et la destination des voyages. Deux fois plus de résidents des Maritimes (30 %) que de la Colombie-Britannique (15 %) disent choisir un endroit plus près de chez eux en raison du prix de l’essence. Enfin, les hommes (54 %) sont plus nombreux que les femmes (45 %) à ne pas laisser les arrêts à la pompe changer leurs plans de vacances.

Pour connaître les résultats complets, veuillez consulter le site www.globedrive.com ou lire le magazine «Globe Drive» à compter de demain.

Note: Le sondage a été réalisé auprès de 1002 Canadiens, incluant 889 conducteurs, entre le 31 mars et le 5 avril 2010 via le système teleVox de Harris/Decima. La marge d’erreur est de 3,3 %, 19 fois sur 20.