Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les conditions de conduite hivernales inquiètent d'un océan à l'autre

Les conditions de conduite hivernales inquiètent d'un océan à l'autre

Par ,

Tel que rapporté par Goodyear Canada

TORONTO
– Patrons, époux, conseillers financiers et politiciens, tenez-le-vous pour dit : de nombreux Canadiens affirment que leur reporter météo a autant d’influence que vous, selon un nouveau sondage commandité par Goodyear Canada. Ce sondage révèle que près de 8 Canadiens sur 10 (76 %) consultent les prévisions météo au moins une fois par jour, une préoccupation qui peut se traduire par une grande inquiétude derrière le volant une fois l’hiver arrivé.


« Bien que notre obsession nationale avec la météo est un cliché qui nous fait sourire depuis toujours, la majorité des Canadiens estime que la conduite hivernale n’a rien de ludique », souligne Gus Liotta de Goodyear Canada. « Notre anxiété derrière le volant semble grimper en proportion directe avec la chute du mercure. »

Obsédés par la météo
Les Canadiens surveillent le temps de près, de même que ceux qui en font les prévisions :- 76 pour cent consultent les prévisions locales au moins une fois par jour
- 70 pour cent tiennent plus compte des prévisions météo que de leur maire
- 44 pour cent tiennent plus compte des prévisions météo que de leur conseiller financier- 31 pour cent tiennent plus compte des prévisions météo que de leur patron
- 22 pour cent tiennent plus compte des prévisions météo que de leur conjointStressés par la météo
Pour beaucoup d’entre nous, la chute de neige nous fait crisper les mains sur le volant :

- 62 pour cent se disent inquiets en conduisant/étant passager en conditions hivernales
- 72 pour cent préféreraient être conducteur plutôt que passager en conditions hivernales
- 60 pour cent restent à la maison ou quittent plus tôt lorsqu’on prévoit une tempête
« Il est vrai qu’une plus grande prudence en hiver est une bonne chose, mais le conducteur peut diminuer son anxiété en étant prêt pour le mauvais temps, d’abord en achetant des pneus d’hiver », explique Liotta.
« Comme peu de Canadiens joueraient au hockey sans patins, aucun conducteur ne devrait prendre le volant sans pneus d’hiver. »

La guerre des sexes
Lorsqu’il s’agit de planifier leur journée et leurs déplacements hivernaux, les hommes arrivent de la planète Macho.

- De même, alors que plus du quart des femmes (28 %) annulent leurs plans et restent à la maison en cas de mauvais temps, seulement 12 % des hommes emboîtent le pas.
- Lorsqu’il fait mauvais, 86 % des hommes préfèrent être le conducteur plutôt que le passager, mais moins de 6 femmes sur 10 (59 %) préfèrent conduire.
- 87 pour cent des hommes estiment qu’ils conduisent plus prudemment que la plupart des autres automobilistes, contre 78 pour cent des femmes qui pensent ainsi.

Les conseils de Goodyear :

- Conduisez selon les conditions
Malgré l’adhérence supplémentaire que procurent les pneus d’hiver, les automobilistes doivent continuer à conduire de façon défensive et prudente l’hiver.
- Pression des pneus
Vérifiez la pression une fois par mois, et plus souvent en hiver. Lorsque le mercure chute, la pression suit.

- Vérifiez la bande de roulement
Consultez l’indicateur d’usure intégré aux pneus. Les barres sont situées au fond des sculptures de la bande de roulement à plusieurs endroits sur le pneu.

- Hiverisez votre véhicule
Ajoutez la quantité adéquate d’antigel au liquide de refroidissement du moteur. Il protègera votre véhicule contre le gel et la corrosion. Vérifiez la batterie afin de vous assurer que le moteur démarrera bien lors des journées glaciales.

photo:Goodyear Canada