Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les déboires de Saab forcent Spyker Cars à se tourner vers la Chine

Les déboires de Saab forcent Spyker Cars à se tourner vers la Chine

Par ,

L'incapacité de Saab à rétablir sa production de véhicules, dus à des comptes impayés à ses fournisseurs commence à faire mal paraître son propriétaire, Spyker Cars. Aujourd'hui, l'entreprise néerlandaise a déclaré des pertes nettes de 72 millions d'euros (environ 201 200 000$ canadiens) pour le premier trimestre de 2011.

À la lumière de ces résultats, les dirigeants de la société ont admis qu'il était peu probable qu'elle atteigne ses objectifs, et qu'elle avait amorcé des pourparlers avec des compagnies chinoises afin de déterminer si elles étaient intéressées ou non à investir dans le fabricant de voitures suédois.

Saab 9-4X (Photo: Saab)

Sans divulguer leur identité, le président et chef de la direction de Spyker Cars, Victor Muller, a mentionné leur avoir proposé des solutions de rechange pour financer le constructeur à court et moyen terme, sans cependant rejeter du revers de la main d'autres initiatives.

Comme nous l'avions précédemment annoncé, un apport de l'homme d'affaires russe Vladimir Antonov est plausible. Rappelons qu'il a récemment obtenu l'approbation requise de l'Office suédois de la dette nationale et de General Motors, ce qui l'autoriserait à injecter 30 millions d'euros contre 29,9% des actions de Spyker Cars.

De plus, des sources s'étant confiées à Bloomberg ont révélé qu'une éventuelle entente avec un partenaire chinois mènerait probablement à la mise sur pied d'une coentreprise, où l'investisseur aurait la possibilité de distribuer les produits Saab en Chine, le plus important marché de la planète à l'heure actuelle.

En attendant, Spyker Cars s'est tournée vers ses bailleurs de fonds pour récolter l'argent nécessaire pour reprendre la production et ainsi stopper (ou du moins ralentir) l’hémorragie.


Source : Automotive News