Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les dirigeants syndicaux de l'automobile et des postes lancent un appel commun

Les dirigeants syndicaux de l'automobile et des postes lancent un appel commun

Par ,

Cpmmuniqué de presse
Source: Syndicat des TCA

WINDSOR, ON
, - Le président des TCA, Ken Lewenza, le président du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Denis Lemelin, de même que le président de la section locale 444 des TCA, Rick Laporte, et le président de la section locale de Windsor du STTP, John Vigneaux, ont lancé un appel commun à la Société canadienne des postes pour qu'elle s'assure que tous les nouveaux véhicules légers qu'elle prévoit acheter au cours des prochaines années, pour renouveler et augmenter le parc automobile de la société d'Etat, soient fabriqués au Canada par des travailleurs syndiqués. Le nombre avancé est de 4 500 à 5 500 véhicules.

Les deux dirigeants syndicaux ont déclaré que tous les organismes gouvernementaux et les sociétés d'Etat devraient avoir une politique claire d'achat au Canada, afin de maximiser les avantages économiques pour les citoyens canadiens. Ken Lewenza et Denis Lemelin affirment qu'il est temps que le gouvernement canadien passe à l'action pour préserver et créer des emplois soutenus au moyen de programmes sociaux solides au lieu de supprimer des emplois à cause d'accords commerciaux internationaux qui facilitent de plus en plus les échanges.

Ils ont émis une déclaration commune au cours d'une conférence de presse qui s'est déroulée plus tôt aujourd'hui à la salle de la section locale 200/444 des TCA à Windsor, en Ontario, une ville dévastée depuis quelques années par des pertes de dizaines de milliers d'emplois dans le secteur de la fabrication, principalement causées par les difficultés qu'éprouvent les secteurs canadiens du montage automobile et des pièces automobiles.

La déclaration commune des deux syndicats a lieu deux mois avant l'élimination prévue du troisième quart de production à l'usine de montage de Chrysler à Windsor, qui produit des fourgonnettes. Ce quart de travail en moins provoquera la suppression directe de milliers d'emplois des travailleurs de l'usine et indirecte auprès des fournisseurs dans toute la région.