Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les routes allemandes : un rêve!

Par ,

Dernièrement, j’ai roulé pour la première fois de ma vie sur les fameuses autoroutes allemandes. Quelle sensation! Pourtant, une partie de moi était triste. Pendant que je filais à 190 km/h au volant d’une Audi TT-RS, en toute sécurité dois-je préciser, j’ai réalisé que les conducteurs canadiens n’auront jamais la chance d’en faire autant ici.

En Allemagne, il faut mériter son permis de conduire (via des formations et des évaluations extrêmement rigoureuses). Ce n’est pas du tout le cas au Canada, où il nous est pratiquement donné. La différence est frappante : les Allemands (du moins, la vaste majorité) savent bien conduire, se partager la route et reconnaître les obstacles qui les entourent. Ils ne bouchent pas la voie de gauche et ils n’invitent pas les automobilistes plus pressés qu’eux à aller se faire f…

Là-bas, ceux qui me précédaient et qui roulaient en deçà de 160 km/h se déplaçaient volontiers dans la voie du milieu dès qu’ils m’apercevaient à 500 mètres dans leur rétroviseur. Je les remerciais en les dépassant le plus vite possible avec une super bombe de 340 chevaux.

Chez nous, au Québec, les gens restent souvent dans la voie rapide, même à 108 km/h, jusqu’à ce qu’une grande ouverture apparaisse dans la voie adjacente. Et encore…

Jamais nous n’avons eu un égo aussi gros (n’essayez pas de prétendre le contraire) et jamais nous n’avons été aussi impatients et intolérants sur la route. Nous semblons croire que notre temps est plus précieux que celui des autres. Et quand je dis «nous», je veux bien dire «nous tous».

Voilà pourquoi nos actions continueront d’être gouvernées par des lois et des règles en apparence ridicules — nous sommes incapables de nous gouverner nous-mêmes.