Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'ÉTS en route pour l'Australie

L'ÉTS en route pour l'Australie

Par ,

Une équipe d’une trentaine d’étudiants de l'École de Technologie Supérieure de Montréal a officiellement lancé sa voiture baptisée Éclipse, un véhicule solaire qui prendra part à la compétition internationale World Solar Challenge 2009 en Australie du 25 au 31 octobre. Il s'agit de l'une des deux équipes québécoises à participer à la compétition cette année, l'autre venant de l’École Polytechnique.

Une équipe d’une trentaine d’étudiants de l'École de Technologie Supérieure de Montréal a officiellement lancé sa voiture baptisée Éclipse.

Fonctionnant uniquement avec l'énergie produite par ses panneaux solaires, Éclipse VI intègre les plus récentes technologies en matière de conversion et de gestion de l'énergie.

Avec quelque 2300 cellules solaires, un châssis en aluminium, une carrosserie aérodynamique en fibre de carbone, et des milliers d'heures de travail au cours des 4 dernières années, l'équipe d'étudiants derrière ce véhicule futuriste compte bien se démarquer en octobre prochain lors du 2009 World Solar Challenge, une course de 3000 km qui réunira une quarantaine d'équipes internationales au coeur de l'Australie.

Tenu tous les deux ans, le World Solar Challenge est considéré comme l'une des plus grandes compétitions de voitures solaires de la planète. Une quarantaine d'entreprises et d'universités prendront part à cette 10e édition de la compétition. Les équipes devront faire le trajet de Darwin à Adélaïde, deux villes aux extrêmes nord et sud de l'Australie.

Seul carburant pour leur véhicule: la lumière du soleil. En 1999, l'Université Queens, en Ontario, avait raflé la 2e place avec son bolide Radiance, qui maintenait une vitesse de croisière de 72 km/h, ce qui constitue la meilleure performance canadienne.

Ce sera cependant la première fois que l’ÉTS y prendra part, alors que l’École polytechnique et son Esteban V en seront à une deuxième participation. Les deux institutions québécoises ne sont cependant pas en compétition puisque leurs véhicules sont inscrits dans des catégories différentes, et les deux feront le voyage de plusieurs dizaines de jours ensemble en bateau pour rejoindre l’Australie.




photo:Matthieu Lambert
Gallerie de l'article