Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Limite de vitesse à 40 km/h dans les rues locales résidentielles de Montréal

Limite de vitesse à 40 km/h dans les rues locales résidentielles de Montréal

Par ,

Communiqué de presse
Source : Ville de Montréal

MONTREAL
- M. André Lavallée, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable du Plan de transport, annonce que la Ville et le ministère des Transports du Québec ont finalement conclu une entente de principe qui permettra de procéder à la réduction de la limite de vitesse de 50 km/h à 40 km/h dans l'ensemble des rues locales résidentielles de la Ville de Montréal.

"Notre Administration a fait de la sécurité une priorité au cours des dernières années et les résultats sont là pour le prouver, comme en témoigne notre bilan de sécurité routière 2008. Compte tenu du fait que la probabilité de décès d'un piéton est de 70 % à 50 km/h et que cette même probabilité se trouve abaissée à 25 % à 40 km/h, cette réduction de la vitesse engendrera systématiquement une réduction significative de la gravité des blessures.", a déclaré M. Lavallée.

"Je suis très heureux que nos démarches aboutissent enfin. La réduction de la limite de vitesse à 40 km/h contribuera, j'en suis convaincu, à augmenter sensiblement la sécurité et la qualité de vie des résidents de Montréal. De plus, sa mise en oeuvre favorisera la création des quartiers verts", a ajouté M. Lavallée.

La demande initiale de la Ville, présentée à l'automne 2006 en commission parlementaire, était à l'effet que le 40 km/h devenait la vitesse par défaut sur l'ensemble du territoire. Cette demande avait été reçue très positivement par la ministre des Transports, Mme Julie Boulet. La ministre avait alors demandé aux fonctionnaires du ministère des Transport de développer, conjointement avec la Ville de Montréal, une solution répondant à la fois à la demande de la Ville et à celles des autres municipalités du Québec qui veulent diminuer les limites de vitesse dans leurs quartiers résidentiels.

"J'ai le plaisir de constater que le concept de secteur que nous avons récemment introduit aux normes de signalisation pour faciliter les abaissements de vitesse en milieu municipal satisfasse pleinement la Ville de Montréal. Cette solution novatrice ne nécessite pas de modification au Code de la sécurité routière. En abaissant les limites de vitesse et en s'assurant que les conducteurs soient bien informés de ces changements, nous sommes confiants que l'objectif premier d'assurer la sécurité des citoyens soit atteint" a affirmé Mme Boulet.

L'option retenue, soit la signalisation par secteur, en plus de nécessiter l'installation d'un nombre réduit de panneaux, pourra être mise en oeuvre progressivement sur l'ensemble du territoire montréalais. Le budget approximatif requis est estimé à environ 2,75 M$, dont 2 M$ pour l'achat et l'installation des panneaux.