Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ma bagnole peut-elle être verte?

Ma bagnole peut-elle être verte?

Par ,

« Les vieilles voitures polluent plus que les nouvelles », nous matraquent les vendeurs en nous pointant l'achat – pour la sainte cause environnementale – de leur voiture de l'année. Ont-ils raison ? Est-il réellement mieux d'opter pour le « plus nec ultra » à tous les huit ans ?

Myopie verte
On regarde le coût à la pompe et on en conclut très vite qu'on pollue moins avec notre voiture toute belle et toute neuve. On se dit que la superbe cote de 5,5 L/100 km est vraiment meilleure que celle de notre vieille bagnole, cette vieille affaire qu'on a laissé tomber en ruine : ce n'était pas grave, elle se faisait vieille et polluante de toute façon.

Mercedes SLS AMG Black series
Photo: Mercedes-Benz

La nouveauté a un prix
Cette voiture neuve, il faut la produire. On a beau nous assommer à grands coups de cotes de consommation et de calcul de GES par kilomètre. « Oh regarde papa, celle-ci ne pollue pas : elle ne fait que 5,5 L/100 km ! Il n'en reste pas moins que l'habitude de conserver une vieille voiture en forme diminue la demande de production.

Justement, cette production, qui inclut l'extraction de matière première, environ 30 tonnes par voiture, le transport des matériaux, la fabrication, les déchets, le transport intercontinental, les tests, la publicité, les belles façades de concessions aux lumières allumées 24 heures sur 24.

Les études sur le sujet de l'impact de la fabrication automobile ne sont pas aisées à trouver, et les chiffres diffèrent. L'ADEME (L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) en France mentionne qu'environ 7 tonnes de CO2 sont émis pour la fabrication d'une voiture de 1 300 kilos – l'Université de Californie calcule 7 à 10. Comme la taille moyenne des véhicules dans chacun de ces pays (le véhicule moyen européen pèse 1 262 kilos, le véhicule américain, 1 820 kilos), il est normal que les émissions diffèrent.

Considérant ces chiffres, on pourrait penser qu'un véhicule de 1 740 kilos comme une Toyota Camry 2013 , émet 8,5 tonnes de GES pour sa fabrication.

Une différence pas si marquante
En fouillant dans l'historique des cotes de consommation, on voit que, en 2003, la Toyota Camry affichait une consommation de carburant de 6,2 L/100 km sur la route. Le même modèle en 2013 est à 5,6 L/100 km pour des paramètres identiques.

On pourrait donc calculer que notre Toyota Camry 2003 émet 2,9 tonnes de CO2 pour 20 000 kilomètres alors le modèle 2013 en produit 2,6. On a donc une différence d'à peine 0,3 tonne de CO2.

Toyota Camry
Photo: Toyota

Combien d'années ?

Le premier kilomètre au compteur d’une voiture neuve sera donc l'équivalent de 58 600 kilomètres parcouru avec votre vieille voiture en termes d’émissions, soit 8,5 tonnes de CO2. Mais ne vous leurrez pas. Car en roulant vos premiers kilomètres, vous n'aurez tout de même pas arrêté de produire des GES. Pour avoir un bilan « kif kif » et commencer à produire moins de GES avec votre petite jeunesse de Camry 2013, il vous faudra 28 ans.

Réduire les émissions de notre vieux bolide

Le maintien en bon état de la mécanique de sa voiture est la clé. Il existe également des catalyseurs universels qui peuvent être installés sur votre voiture même si elle n'en avait pas initialement.

Laissez l'argument du développement durable aux vieux véhicules en forme plutôt qu'aux vendeurs. Car, sans nécessairement pâtir à utiliser le même véhicule pendant 20 ans, prolonger la durée de vie du parc automobile est une façon efficace d’y contribuer.

Sources:
www.gnesg.com
www.scientificamerican.com
www.statcan.gc.ca
www2.ademe.fr