Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

McLaren MP4-12C/Spider 2013 : aperçu

McLaren MP4-12C/Spider 2013 : aperçu

Par ,

La McLaren MP4-12C/Spider 2013
On ne sait pas par où commencer quand on veut expliquer les qualités incroyables de la McLaren MP4-12C.

McLaren, une firme britannique légendaire, a gagné la reconnaissance du public quand elle a dévoilé ses fameuses monoplaces de f1. Sa dernière voiture de route, la MP4-12C, a créé un certain émoi dans le segment des supervoitures en devenant une concurrente sérieuse de Ferrari et de Lamborghini.
 

Monocellule en fibre de carbone
La fibre de carbone de la monocellule de la McLaren MP4-12C/Spider 2013 en fait une rareté parmi les voitures de sport coûtant moins de un demi-million de dollars. McLaren est une pionnière dans le domaine des voitures de course et les modèles de route à base de fibre de carbone. Rappelez-vous, McLaren a construit le châssis en fibre de carbone de la précédente Mercedes-Benz SLR, un processus qui a nécessité environ 400 heures par voiture.

En revanche, la MP4-12C est construit grâce à un processus de transfert de résine. Pour créer le moule de la MP4-12C, deux feuilles de fibre de carbone sont placées dans un outil spécial. On ferme alors l’outil et on injecte de la résine sous pression pendant 15 minutes. On cuit ensuite l'outil pendant quatre heures, et puis, voilà ! Vous avez une seule pièce en fibre de carbone prête à être utilisée.

Beaucoup d’aluminium
Contrairement à la F1, la MP4-12C utilise seulement des fibres de carbone pour la monocellule, ce qui ne touche essentiellement que la structure du centre du véhicule. Les structures en aluminium sont boulonnées à la monocellule, à la fois à l'avant et à l'arrière. Ces sous-structures constituent des zones de déformation du véhicule et rendent la MP4-12C plus facile et moins coûteuse à réparer qu'une base complète en fibre de carbone.

Cela fait aussi de la MP4-12C une voiture plus lourde que les monoplaces de f1. Il est cependant relatif de parler de lourdeur car l'ensemble du véhicule ne pèse que 1 300 kilos.
Le capot avant, le toit et les ailes avant sont également construits en aluminium. Les autres panneaux sont en fibre de verre (SMC).

Groupe motopropulseur de la McLaren MP4-12C/Spider 2013
Le moteur V8 à 90 degrés de 3,8 litres est conçu par McLaren et construit par un fournisseur en Angleterre. Il est construit en aluminium et comporte un carter sec, l’injection directe de carburant et deux turbocompresseurs. Il développe une puissance de 616 chevaux à 7 000 tr/min et produit un couple de 442 lb-pi à 6 500 tours.

Quatre-vingts pour cent de ce couple est disponible à 2 000 tr/min, et 100 % à 3 000 tours. Cela devrait améliorer les performances; la McLaren couvre le 0 à 60 mi/h en 3 secondes et atteint une vitesse de pointe de plus de 330 km/h. Son prix de base est de 250 000 $.

Le pot d'échappement en acier inoxydable est monté haut sur le moteur afin de faciliter un échappement court et direct − droit et sans coude. Il existe également un système d'échappement en alliage offert en option.

Le moteur est accouplé à une boîte de vitesses à double embrayage à 7 rapports. Il est possible de passer sur le mode manuel en utilisant les leviers de sélection en aluminium du type f1 qui pivotent avec le volant.
 
McLaren MP4-12C 2013 vue 3/4 arrière
Photo: McLaren

Intérieur et extérieur de la McLaren MP4-12C/Spider 2013
La McLaren MP4-12C comporte des porte-gobelets qui sont placés sous la console. Les portes s'ouvrent, ou plutôt, se lèvent sur simple pression d'un bouton. Il n'y a pas de poignées de porte.

Une version Spider décapotable, qui comporte un toit rigide rétractable, est aussi offerte moyennant un supplément de 30 000 $.

On ne s’assoit pas, on s'enfonce dans le siège du conducteur qui est monté sur un rail en fibre de carbone. McLaren mentionne être allée très loin pour s'assurer que le siège du conducteur, le volant et le pédalier soient parfaitement en ligne. Vous êtes assis à seulement quelques centimètres du plancher avec les jambes bien droites, un peu comme dans une monoplace de course.

L’info technique habituelle sur la haute-tech et sur les accessoires de divertissement est présente, mais l'accent est clairement mis sur la conduite. Comme le reste de la voiture, l'intérieur de la McLaren MP4-12C est fonctionnel et utile. Il y a beaucoup d'options offertes, cependant, la plus intéressante est peut-être l'affichage des données sur la piste, gracieuseté de trois caméras embarquées et de la capacité d'acquisition de données.
 
Gallerie de l'article