Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi: Chagrin aux États-Unis, satisfaction au Canada

Mitsubishi: Chagrin aux États-Unis, satisfaction au Canada

Par ,

Chagrin aux États-Unis, satisfaction au Canada

À l'occasion de son tout premier événement qualifié d'international - parce qu'il regroupait des représentants des médias venus des États-Unis, du Mexique et du Canada - la Mitsubishi Motors North America (MMNA) en a profité pour dissiper un gros doute : les problèmes qu'elle connaît chez nos voisins du Sud ne trouvent pas écho chez nous.

De l'autre côté de la frontière, en effet, le constructeur japonais fait face à de mauvaises créances, à des surplus d'inventaire dans ses concessionnaires et à des ventes au ralenti qui l'ont obligé à revoir ses objectifs annuels à la baisse. Pour 2003, Mitsubishi espère finalement vendre 370 000 véhicules en Amérique du Nord, au lieu des 400 000 initialement prévus.

Le problème provient du fait que Mitsubishi Motors Credit of America, le bras financier de MMNA, a consenti des prêts aux quatre vents, particulièrement aux jeunes consommateurs (collégiens, universitaires, etc.) que visaient les messages télévisés où la musique cool et branchée avait autant d'importance, sinon plus, que le produit lui-même. Avec des incitatifs "agressifs" (" 0 $ comptant, 0 % d'intérêt", par exemple), le constructeur nippon a ouvert grand ses bras à des consommateurs qui, dans le fond, n'avaient même pas les moyens de se louer une... trottinette !

La bonne nouvelle pour Pierre Gagnon, FrancoOntarien responsable de l'ensemble du territoire d'Amérique du Nord (y compris le Mexique) : les tuiles qui lui sont tombées sur la tête aux États-Unis ont épargné le Canada. " Même si les marchés du Québec et des Maritimes, en particulier, s'intéressent eux aussi aux basses mensualités, nous n'avons pas au Canada les problèmes que nous avons connus aux États-Unis, car le financement aux consommateurs canadiens relève de Primus Canada. Or, cette organisation a des critères de sélection plus rigoureux. Et, même si elle connaissait des problèmes, ça n'affecterait pas notre bilan", explique Randy Sears, président de l'Exploitation canadienne à Mitsubishi. Il ajoute : " En fait, nous avons connu une augmentation de nos ventes de 18 % ces derniers mois, et ça continue, de telle sorte que nous atteindrons notre objectif de 20 000 ventes pour l'année 2003. "

Flopée de nouveautés

C'est terminé: aucun des douze concessionnaires du Québec ne loge dans une "roulotte". Par exemple, Boucherville Mitsubishi a récemment procédé à l'inauguration en grande pompe de nouveaux locaux qui feront l'envie de ses collègues. Surtout, Mitsubishi s'apprête à lancer plusieurs nouveaux modèles.