Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Eclipse Cross 2022 : une heure avec le VUS revisité

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 fait la rencontre du Mitsubishi Eclipse Cross 2022 révisé, modèle qui arrivera sur notre marché au mois de février, accompagné d'un prix partant de 28 598 $.

Longueuil, QC – Depuis plusieurs mois déjà, la pandémie de la Covid-19 déjoue les plans des constructeurs automobiles… et de pas mal tout le monde finalement! Mais, la vie continue et ces géants de l’automobile doivent poursuivre leurs stratégies de mise en marché. Nous avons pu découvrir un peu plus tôt cet automne les premiers détails entourant la version 2.0 du Mitsubishi Eclipse Cross, le curieux utilitaire sous-compact qui s’est amené chez nous pour l’année-modèle 2018.

À quelques mois du lancement du nouveau Outlander, l’Eclipse Cross, le véhicule le plus récent de la gamme, reçoit déjà plusieurs révisions au châssis, au niveau de l’équipement, en matière de connectivité et même pour son design controversé. J’ai pu passer quelques minutes avec un exemplaire de préproduction. Voici ce que j’ai retenu.

On ne relancera pas le débat entourant la réutilisation du nom Eclipse sur un multisegment haut sur pattes. Le mythique coupé ne fait plus partie des plans de la marque aux trois diamants depuis belle lurette. Ce qui importe ici, c’est que cette livrée 2022 soit modifiée à plusieurs égards, ne serait-ce que pour poursuivre cette relation serrée avec ce nouveau public qu’a réussi à s’accaparer la division canadienne depuis l’introduction du multisegment angulaire.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, profil
Photo : V.Aubé
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, profil

Mitsubishi s’est trompé!
C’est d’ailleurs ce que nous a révélé la haute direction de Mitsubishi Canada lors de cette présentation statique : ils se sont trompés sur la clientèle type! Au lieu du conducteur de Mitsubishi Lancer qui aspire à un véhicule un peu plus confortable et pratique, les acheteurs du plus sportif des utilitaires Mitsubishi proviennent plutôt d’un groupe majoritairement féminin avec un revenu plus élevé que le client moyen de la marque. L’acheteur(se) d’Eclipse Cross a un âge moyen de 49 ans et recherche un agrément de conduite, un style élégant et des performances.

Pour ce qui est de l’agrément de conduite, le multisegment n’est pas désagréable à conduire si on n’appuie pas trop fort sur la pédale de droite, la boîte de vitesses à variation continue (CVT) qui est la seule à blâmer ici. Quant au design, on ne peut pas dire que la silhouette de l’Eclipse Cross est du genre discret. Le constructeur a osé avec son utilitaire découpé au couteau.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, hayon
Photo : V.Aubé
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, hayon

Plus sage l’Eclipse Cross
D’ailleurs, pour l’année-modèle 2022, l’Eclipse Cross s’assagit passablement, du moins si on admire sa portion arrière qui s’est agrandit pour offrir plus de volume de chargement (18 % selon la méthode japonaise de calcul) dans le coffre. Avec la méthode nord-américaine SAE, l’ancien coffre (640 litres) passe à 663 litres pour l’année-modèle 2022. Faites vos calculs, le gain n’est pas immense!

Le premier constat, c’est que la lunette arrière double qui rappelait un certain Pontiac Aztek a été sacrifiée au passage pour une fenêtre simple cintrée entre les deux feux de position qui, je me dois de le souligner, me font penser à ceux du Nissan Rogue de génération précédente, du moins dans leur portion horizontale. Simple coïncidence entre les deux partenaires de l’Alliance? Sans doute. Heureusement, les designers ont remanié le pare-chocs arrière pour lui donner un peu plus de muscle.

De profil, le multisegment gagne 140 mm en longueur (dont 105 mm au porte-à-faux arrière), ce qui a pour effet de changer la silhouette du petit véhicule. Ce qui nous amène à l’avant où l’ambiance semble similaire avec ce bouclier occupé par ces deux bandes chromées qui relient les blocs optiques à la grille de calandre et au bas du bouclier. Les deux bandes sont toujours là, mais là où se trouvaient les phares jusqu’à cette année, les designers ont plutôt intégré des feux de jour aux DEL, tandis que les phares ont été repositionnés à l’emplacement occupé par les antibrouillards. En fait, ces derniers sont logés tout juste sous les phares dans cet arrangement à deux étages.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, calandre
Photo : V.Aubé
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, calandre

Un châssis renouvelé
Pour s’ajuster à l’allongement du véhicule – l’empattement, la hauteur et la largeur sont identiques à celles du modèle 2020 –, les ingénieurs ont notamment renforci certaines portions du châssis, comme devant le moteur à l’avant ou à la base des portières et du hayon, simplement pour conserver cette rigidité si essentielle à un comportement routier sain.

Toutefois, pour bonifier cet aspect du véhicule, des modifications aux éléments suspenseurs étaient nécessaires : une connexion rigide de la traverse arrière, des amortisseurs surdimensionnés à l’arrière ainsi qu’une calibration différente des ressorts de la suspension. Il sera très intéressant de voir si ces quelques détails ont modifié l’agrément de conduite et le sentiment de sécurité. Seul un essai pourra nous le dire… au cours de l’hiver!

Du nouveau à l’intérieur
Je pourrais vous énumérer les multiples améliorations apportées à l’habitacle du véhicule, comme les nouveaux coloris disponibles ou l’intégration de matériaux souples dans les portières, mais tout ceci est secondaire à côté de ce nouvel écran du système d’infodivertissement qui n’est plus accessible via le pavé tactile du modèle sortant. Cette « souris » qui semblait avoir été ajoutée à la dernière minute a finalement été abandonnée au profit d’un écran tactile plus large que l’ancien, en plus d’intégrer deux molettes traditionnelles à sa base.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, intérieur
Photo : Mitsubishi
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, intérieur

Avant même d’avoir pu l’essayer sur une période de quelques jours, je peux déjà prédire que ce changement d’écran va assurément simplifier sa manipulation quotidienne. S’il est regrettable de voir le système de navigation être limité au modèle GT le plus dispendieux, il faut rappeler que l’Eclipse Cross est livré d’office avec les systèmes Apple CarPlay et Android Auto, une solution de rechange pour retrouver son chemin. Autre constat, l’affichage tête haute est quant à lui livrable seulement sur les livrées SEL et GT, tout comme le rétroviseur intérieur à électrochrome, le système d’atténuation de collision avant, l’avertisseur de sortie de voie, le régulateur de vitesse adaptatif, la caméra à multiples vues, tous réservés à ces deux livrées plus cossues.

La même (et seule) mécanique turbocompressée
Le moulin qui se retrouve sous le capot de l’Eclipse Cross n’a pas bougé lui, le petit bloc 4-cylindres turbo de 1,5-litre qui était nouveau lorsque Mitsubishi a introduit le modèle il y a trois ans à peine. La puissance est identique (152 chevaux), idem pour le couple (184 lb-pi), tandis que l’unique boîte de vitesses disponible est toujours cette boîte de type CVT reliée au rouage intégral de la marque S-AWC (super contrôle intégral). À ce niveau, on ne peut pas reprocher au fabricant de reconduire son groupe motopropulseur pour quelques années supplémentaires. Ce qui est embêtant avec l’Eclipse Cross, c’est qu’il est livrable avec une mécanique hybride rechargeable sur d’autres marchés, mais pas chez nous.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, avant
Photo : Mitsubishi
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, avant

Mais pourquoi pas le Canada, ai-je demandé au président directeur général de Mitsubishi Canada présent de manière virtuelle pour cette présentation, Juyu Jeon? Mitsubishi était déjà perçu comme un pionnier avec l’Outlander PHEV; l’Eclipse Cross électrifié aurait représenté une belle occasion de marteler le message qu’entend lancer la marque chez nous : d’une marque reconnue pour sa fiabilité à une qui met l’innovation au cœur de son modèle d’affaire.

Le principal intéressé m’a répondu qu’il y a plusieurs facteurs à considérer dans l'ajout d’un nouveau modèle, incluant ce qui s'en vient à court ou encore à moyen terme. Cette explication, nous l’avons entendu à maintes reprises de la part des hautes directions de constructeur canadiens. Gageons que si Mitsubishi États-Unis lève la main pour l’Eclipse Cross PHEV, le modèle viendra chez nous!

La bonne nouvelle dans cette absence de l’Eclipse Cross électrifié, c’est que Mitsubishi prépare déjà l’arrivée d’une version complètement révisée de l’Outlander PHEV qui va reposer sur la nouvelle génération de l’utilitaire qui sera dévoilé en février 2021. Bref, le meilleur est à venir à ce niveau.

Nous devrons toutefois attendre un véritable essai du curieux VUS plus tard à l’hiver 2021 lorsque les premiers exemplaires de production seront disponibles pour la presse automobile.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, trois quarts arrière
Photo : Mitsubishi
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, trois quarts arrière

Le constructeur a tout de même tenu à communiquer les prix de la livrée 2021 de l’Eclipse Cross.

La livrée de base ES commande un prix de 28 598 $ avant les frais de livraison. De son côté, la livrée SE débute à 31 218 $, tandis que la livrée SEL, plus équipée, est plus cher à 34 218 $. Finalement, le modèle GT est le plus dispendieux de la gamme avec un prix de 36 998 $.

Mitsubishi Eclipse Cross 2022, trois quarts avant
Photo : Mitsubishi
Mitsubishi Eclipse Cross 2022, trois quarts avant
Photos :Mitsubishi
Photos du Mitsubishi Eclipse Cross 2022