Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR Montréal: Jacques Villeneuve croit pouvoir gagner

NASCAR Montréal: Jacques Villeneuve croit pouvoir gagner

Par ,

L’ancien champion du monde de Formule 1, Jacques Villeneuve, croit avoir les bons outils en mains pour remporter sa première victoire en NASCAR à l’occasion du NAPA Pièces d’Auto 200 tenu ce week-end à Montréal.

« Bien, nous arrivons avec le couteau entre les dents. Cette année, avec l’équipe Braun, on est ici pour gagner, » de dire Villeneuve lors d’une conférence de presse téléphonique.

« On a tout mis en place. Je conduis la même voiture que j’avais à Elkhart Lake plus tôt cet été. Elle roule vraiment bien. Bon, maintenant, ça peut ne pas marcher. Même les meilleures équipes, il y a des week-ends où ça ne marche pas. »

Photo: Philippe Champoux Auto123.com

Villeneuve sera aux commandes de la Toyota Camry No. 32 de l’écurie Braun Racing, commanditée par Dollar General. Son chef d’équipe est Trent Owens, avec qui il apprécie travailler.

« C’est la troisième année que je roule avec Braun et ça fait maintenant quatre ou cinq courses qu’on fait. Nous commençons à bien travailler ensemble et nous avons planché très fort sur le programme et la voiture de circuit routier. Nous amenons de différents freins à Montréal. C'est un circuit très exigeant à cet égard et j'aime freiner tard. Je freine fort et c’est là que j’ai gagné la majorité du temps que j’ai repris à mes adversaires à Elkhart Lake et même au Glen. C’est pourquoi nous mettons tous nos efforts afin d’être compétitifs à Montréal, » de dire Villeneuve.

Avec ses nombreuses chicanes, le circuit, qui porte le nom de son célèbre père, est terriblement exigeant sur les freins.

« Les chicanes nécessitent des changements de directions rapides et la voiture d’Elkhart Lake est excellente de ce point de vue, » d’expliquer Villeneuve, qui précise qu’il ne disposait pas de cette voiture à Watkins Glen.

« Elle tourne vraiment bien. Il faut aussi faire attention aux vibreurs à Montréal qui sont hauts et agressifs. Il ne faut pas trop monter dessus. Du côté des freins, plus vous freinez tard, plus ils chauffent et tout se met à tordre. C’est là que vous vous retrouvez avec une pédale longue. Quand ça arrive, il faut prendre quelques tours pour les faire refroidir. »

Villeneuve croit aussi qu’il faudra bien que le NASCAR songe sérieusement à tenir une course de sa série reine, la Coupe Sprint, à Montréal… un jour.

« Je crois que le public mérite de voir une course de la Coupe Sprint et je crois que ça serait très populaire, » d’ajouter l’ancien champion du monde.

« Il y a déjà une bonne foule pour la course de série NASCAR Nationwide et elle serait au moins aussi importante pour une course de Coupe Sprint. De plus, le public est habitué d’avoir le meilleur niveau de course avec la F1. C’est pourquoi ils s’attendent d’avoir le meilleur avec la Coupe Sprint également. Je crois donc que ça serait un grand succès et que ça amènerait un nouveau marché de commandites pour le NASCAR. Pour convaincre les compagnies canadiennes d’investir en NASCAR, ça prend la coupe Sprint, » de conclure Villeneuve.