Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan supprimera 12 500 emplois mondialement suite à des mauvais résultats au deuxième trimestre de 2019

Après une piètre performance au deuxième trimestre qui a vu ses bénéfices anéantis, le constructeur japonais Nissan a annoncé aujourd'hui la suppression de quelque 12 500 emplois dans le monde.

Le deuxième manufacturier japonais a été frappé par des ventes à la baisse et des coûts à la hausse et ce, à la suite du scandale entourant l'éviction et les ennuis judiciaires de l'ancien chef Carlos Ghosn. C’est sans parler des problèmes bien médiatisés que vit Nissan avec son partenaire d'alliance Renault.

La plupart des suppressions d’emplois affecteront les divisions situées hors du Japon et elles entreront en vigueur d’ici 2022. Nissan compte également réduire la capacité de production - et la taille de sa gamme de véhicules - d’environ 10% sur cette période.

Photo : D.Boshouwers

Une marque endommagée
On savait déjà chez Nissan que le deuxième trimestre de 2019 serait peu reluisant aux niveaux des chiffres, mais la réalité a été accablante. Les bénéfices ont chuté de 98,5%, l’Amérique du Nord étant le marché qui a le plus fait mal à la compagnie. Nous avions rapporté il y a quelques mois que la société voulait renverser une pratique établie de longue date sur notre continent consistant à augmenter les ventes avec des remises importantes. Il semble que ces réductions ont nuit considérablement aux résultats nets de la société, et de plus elles auraient créé une perception de Nissan comme étant un manufacturier de produits bon marché.

Les ventes globales du constructeur automobile ont diminué de 6% à l’échelle mondiale au deuxième trimestre de 2019.

Par ailleurs, le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, a laissé entendre qu'il pourrait se retirer d'ici un an et que la société pourrait apporter des changements substantiels au niveau de la direction.

« Vous pouvez vous attendre à du changement, et que cela ne prendra pas un an pour que des changements surviennent au niveau du leadership. »

- Hiroto Saikawa, Nissan

Bien entendu, le plan de Nissan visant à réduire de 10% son offre de produits d’ici 2022 signifie que la spéculation commencera immédiatement en ce qui concerne les modèles susceptibles de tomber à l’eau. L'Amérique du Nord étant un problème particulier pour la marque, nous pouvons nous attendre à voir des changements dans la gamme de produits que les concessionnaires Nissan offrent aux consommateurs américains et canadiens au cours des trois prochaines années.