Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan mise sur l'électrique

Nissan mise sur l'électrique

Par ,

La compagnie a beau être plus discrète que les autres en matière de développement environnemental, Nissan n'est pas moins outillé pour se battre sur ce terrain aussi. Et comme le soulignait le grand patron du groupe, Carlos Ghosn, en ouverture du salon de l'auto de Los Angeles, Nissan n'a rien à envier à la concurrence.

Une perception que partage aussi Mark Perry, spécialiste de la planification des produits en matière environnementale pour le constructeur nippon. En fait, pour monsieur Perry, non seulement l'entreprise est-elle dans le coup, mais elle est même en avance sur beaucoup de ces compétiteurs.

Carlos Ghosn, Président et chef de la direction de Nissan

« La différence, c'est que nous avons fait des choix différents. Plusieurs constructeurs automobiles ont choisi de faire des expériences avec des véhicules hybrides, mais tous savent que cette technologie n'est que transitoire. Nous avons plutôt misé sur ce qui nous apparait comme étant la vraie solution de l'avenir, les voitures électriques. Et de ce point de vue, notre technologie est déjà bien en place», explique monsieur Perry.

Il souligne par exemple les ententes déjà établies avec les états du Tennessee et de l'Oregon pour la mise à l'épreuve de véhicules électriques fonctionnels. Une stratégie destinée, notamment, à s'assurer le soutien du public et des institutions, souligne le spécialiste.

Ce que l'on souhaite d'abord, c'est recueillir des données d'utilisation sur le terrain. Mais on espère aussi que le public sera conquis, et fera davantage de pression sur les gouvernements pour forcer la mise en place d'une véritable politique des véhicules sans émissions polluantes partout en Amérique.

La vision de Nissan, c'est de fournir des véhicules n'ayant aucune de ces émissions polluantes d'ici 2012 pour le grand public. Mais déjà, grâce à des recherches réalisées depuis 1992 sur les batteries lithium-ion, on affirme presque avoir trouvé la solution. On se croit tellement près d'une réponse en fait que le constructeur a déjà signé une entente avec NEC pour la fabrication des batteries sur une échelle plus vaste. « Mais attention, c'est bien notre technologie, développée par notre service, qui est utilisé. Nous ne faisons appel qu'à leur capacité de production».

« Les véhicules mis à la disposition des deux États concernés ont des autonomies de 160 kilomètres, et se rechargent à 80% en moins de 26 minutes, et pour moins de 70 cents par plein. Il s'agit donc d'une solution viable que nous pourrions implanter si des infrastructures de recharge étaient installées. Il reste par contre beaucoup de recherches à compléter mais nous sommes les leaders dans ce domaine», souligne monsieur Perry.

« Si tous les pays en voie de développement misaient autant que l'Amérique du Nord sur les automobiles individuelles, il faudrait 11 planètes supplémentaires pour leur fournir les ressources. Certaines choses doivent absolument changer, et nous sommes en train de le faire», conclut le spécialiste.
photo:Nissan