Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan veut poursuivre Audi au sujet de la lettre Q

Nissan veut poursuivre Audi au sujet de la lettre Q

Si Nissan remporte cette cause, elle pourrait potentiellement créer une guerre de marques alphanumériques aux proportions monumentales Par ,

Si Nissan remporte cette cause, elle pourrait potentiellement créer une guerre de marques alphanumériques aux proportions monumentales

Si vous croyez qu'une compagnie pharmaceutique devrait être capable de faire breveter les droits de la constitution biologique d'une plante, vous
Nissan, qui fabrique et vend la berline de luxe Q45 via sa division de luxe Infiniti, croit qu'elle détient l'appellation "Q". (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
serez probablement d'accord pour dire que la Nissan Motor Co. devrait détenir les droits sur la lettre "Q".

Étonnamment, le fabricant japonais, qui produit et vend la berline de luxe Q45 via sa division de luxe Infiniti, tout comme le QX56 et la Nissan nommée Maxima QX en Europe, croit qu'elle détient l'appellation "Q", et ce malgré que la division Audi du groupe Volkswagen construit des modèles Quattro depuis le début des années '80.

Nissan a inscrit la poursuite pour atteinte à sa marque de commerce à la cour de district américaine du Michigan contre les plans d'Audi de lancer une série de véhicules nommés Q plus tard cette année, appellation maintenant officielle de sa future lignée de véhicules utilitaires sport qui comprend le compact Q5, basé sur
Nissan a inscrit la poursuite pour atteinte à sa marque de commerce à la cour de district américaine du Michigan contre les plans d'Audi de lancer une série de véhicules nommés Q plus tard cette année. (Photo: Audi Canada)
l'architecture des nouvelles Golf et Jetta, et l'intermédiaire Q7, qui partage ses composantes architecturales avec les Volkswagen Touareg et Porsche Cayenne.

Audi a nommé ses véhicules avec une désignation alphanumérique depuis plus d'une décennie, principalement avec la lettre A, pour identifier son européenne A3, et sa nouvellement américaine A3 Sportback, en plus de ses berlines A4, A6 et A8, déjà établies, tout comme les lettres S et RS pour identifier ses modèles sport.

Alors qu'elle a sans aucun doute enregistré la marque allroad, le nom qu'elle a donné à son véhicule multisegment A6, elle devrait considérer l'enregistrement de quelques-unes de ses anciennes désignations, comme les 50, 60, 80, 90, 100, 200, 20v et V8, tout comme les Fox et Coupe Quattro.

Mais sérieusement, ça fait plein de sens qu'Audi veuille utiliser la lettre Q pour représenter sa gamme hors-route, vu que Quattro a été sa marque
Qui pourrait confondre une berline luxueuse de plein format Q45 et un VUS compact Q5, ou un intermédiaire Q7? (Photo: Audi Canada)
de commerce pour son système de traction intégrale depuis que sa légendaire Coupe Quattro a dominé les rallyes à travers le monde.

Et ce n'est pas comme si des marques comme Volvo, qui utilise couramment la lettre S pour représenter ses berlines, V pour identifier ses familiales, et XC (pour Cross Country) pour faire référence à ses modèles multisegment et sport utilitaires, ou Ford et Ferrari, avec leur série F et F430 (et cetera) déchiraient leur chemise en cour à cause du potentiel de ventes pouvant être perdues à la suite de confusion dans le marché.

Dans les faits, qui pourrait confondre une berline luxueuse de plein format
Nissan pourrait avoir une bonne cause pour avoir enregistré la combinaison de la lettre Q et du nombre 45, ou les combinaisons QX56 ou QX4. (Photo: Shawn Pisio, Canadian Auto Press)
Q45 et un VUS compact Q5, ou un intermédiaire Q7? Même le gros QX56 de plein format de la marque, qui a remplacé le QX4, celui-là basé sur le Pathfinder, serait difficile à mélanger avec les VUS allemands aux courbes plus gracieuses. Sur ce point, Nissan pourrait avoir une bonne cause pour avoir enregistré la combinaison de la lettre Q et du nombre 45, ou les combinaisons QX56 ou QX4, mais il est fortement improbable qu'un tribunal accorde au manufacturier japonais une marque de commerce sur une seule lettre, malgré sa requête pour avoir enregistré ces noms alphanumériques auprès du bureau américain des brevets et des marques (U. S. Patent and Trademark Office).