Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Occasion : Nissan 240SX 1990-1994

Occasion : Nissan 240SX 1990-1994

Par ,

Un coupé japonais qui en vaut le coup

Ce n'est jamais facile de dénicher une voiture importée abordable, économique et qui offre la conduite agile et équilibrée d'un bolide à propulsion.



Les modèles de performance populaires et abordables de Toyota, Mazda, Honda et Hyundai sont tous à traction avant. Ainsi, les personnes qui désirent être propulsées par les roues arrière ont peu d'alternatives. La Mustang et la Camaro sont intéressantes, mais les amateurs de bolides japonais ne les achèteraient jamais... pas plus qu'un disciple de la Trans-Am magasinerait une Civic.

Il y a la Miata, bien entendu, mais voulez-vous vraiment conduire une machine qui 1) offre autant peu d'espace pour vos bagages et vos amis; et 2) est également conduite par trois des cinq membres de N'Sync? J'en doute.

Il existe encore une possibilité. Rendant hommage à la Z originale de Datsun (Nissan), la 240SX de 1990 à 1994 est une voiture à propulsion qui impressionne par son look indémodable, sa maniabilité remarquable et son faible coût d'entretien.

Tout d'abord, le look. La silhouette de la 240SX affiche les proportions classiques des bolides GT. Elle est caractérisée par un hayon fuyant, un très long capot et une élégante calandre entourée de deux phares rabattables. La ceinture de caisse s'effile à l'arrière pour accentuer le look de coupé-hatchback et un mince aileron orne le tout.

À l'intérieur, les occupants sont assis bas. Malgré cela, la visibilité est correcte. Comme c'était la coutume chez Nissan à l'époque, l'habitacle est assez simple et concis, en particulier la console et le tableau de bord. Aucuns coussins gonflables n'étaient disponibles entre 1990 et 1994, mais la plupart des modèles arboraient un toit ouvrant.

La 240SX a l'air amusante... et elle l'est effectivement. La tenue de route est impressionnante quand on a de bons pneus, la suspension entièrement indépendante collant la voiture à la chaussée. Les freins sont raisonnablement puissants, avec ou sans l'antiblocage (optionnel), et le différentiel à glissement limité améliore les performances. Les modèles moins récents n'offrent pas le roulement le plus souple ou le plus silencieux qui soit, mais leur maniabilité exceptionnelle compense amplement.