Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rappels tardifs de véhicules : Toyota paiera 32,4 millions

Rappels tardifs de véhicules : Toyota paiera 32,4 millions

Par ,

Toyota a accepté de payer 32,4 millions de dollars américains divisés en deux amendes de 16,375 et 16 millions après avoir failli aux exigences de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) face aux rappels tardifs de plus de 6 millions de véhicules, suite à des problèmes d'accélérateurs coincés et de tiges de direction défectueuses.

Ces deux amendes constituent la plus importante peine financière imposable selon les lois en vigueur au moment de la constatation de ces ennuis.

La plus importante pénalité (16,375 millions) fait suite à une enquête datant de février 2010 qui a révélé que le géant nippon avait omis de communiquer avec l'organisme régulateur dans les cinq premiers jours suivant la constatation des problèmes d'accélérateur imbriqués dans les tapis protecteurs de modèles Toyota et Lexus.

L'autre portion de 16 millions de la sanction totale contre Toyota résulte d'une deuxième investigation qui a encore une fois conclu que le constructeur n'avait pas fourni les informations nécessaires à la NHTSA suite à la mobilisation de certains modèles qui présentaient des tiges de direction défectueuses.

Soulignons qu'en 2004, certains camions Hilux ont fait l'objet de rappels au Japon pour ce problème et que Toyota avait nié que cet incident pourrait avoir des répercussions sur des véhicules américains et n'avait pas suggéré de rappels. Cependant, la compagnie s'est rétractée en 2005 et a rappelé environ un million d'automobiles.

Steve St-Angelo, chef de la qualité du manufacturier en Amérique du Nord, a déclaré que « Toyota est satisfaite d'avoir résolu ces problèmes de rappels » et que « ces ententes sont une opportunité de tourner la page vers une relation plus constructive avec le NHTSA et mettre davantage d'emphase sur l'écoute de nos clients pour ainsi répondre à leurs attentes élevées pour obtenir des voitures sécuritaires et fiables ».

Source: The Detroit News