Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saab sera progressivement supprimée

Saab sera progressivement supprimée

La vente ne peut être conclue Par ,

Tel que rapporté par General Motors

Détroit. General Motors vient d’annoncer que la vente projetée de Saab Automobile AB n’aura pas lieu. Après le retrait du Suédois Koenigsegg Group AB le mois dernier, GM avait mené des discussions avec Spyker pour évaluer son intérêt à acheter Saab. Toutefois, les deux parties ont soulevé des questions qui n’ont pu être résolues. Par conséquent, GM amorcera la suppression progressive des opérations de Saab.

«Malgré les efforts de tous, il est devenu très clair que le processus rigoureux devant mener à cette transaction complexe ne pourrait être complété dans un temps raisonnable. Afin de maintenir ses opérations, Saab avait besoin d’un dénouement rapide, explique le président de General Motors d’Europe, Nick Reilly. Nous regrettons de n’avoir pu finaliser cette transaction avec Spyker. Nous travaillerons étroitement avec les gens de Saab pour mettre un terme aux opérations de manière progressive, ordonnée et responsable. Il ne s’agit pas d’une faillite ou d’une liquidation forcée. Ainsi, nous nous attendons à ce que Saab rembourse ses dettes, incluant les paiements aux fournisseurs, et qu’elle ferme graduellement sa production et sa distribution tout en respectant nos clients.»

Saab continuera à honorer ses garanties ainsi qu’à fournir du service et des pièces de remplacement aux propriétaires actuels de véhicules Saab à la grandeur de la planète.

Dans ses efforts pour devenir une entreprise rationnalisée, GM a commencé à chercher un acheteur pour Saab en janvier 2009. La semaine dernière, Saab Automobile AB avait annoncé la vente de certaines technologies de moteurs, d’outillage et de modèles 9-3 et 9-5 à Beijing Automotive Industry Holdings Co. Ltd. (BAIC). GM ne croit pas que son annonce d’aujourd’hui aura un quelconque impact sur cette vente.

Alors qu’il continue à se réinventer, le géant américain a dû prendre des décisions extrêmement difficiles mais nécessaires. L’emphase demeurera sur les quatre marques américaines de base -- Buick, Cadillac, Chevrolet et GMC -- de même que sur certaines marques étrangères, dont Opel et Vauxhall en Europe. GM pourra ainsi leur allouer davantage de ressources en ingénierie et en marketing.