Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saleen S7 2004

Saleen S7 2004

Par ,

La Saleen S7: "S" comme dans "Super bolide"

Cette année, le Salon international de l'auto de Montréal a son porteparole en Bertrand Godin. Il a aussi sa voiture fétiche. En effet, les affiches annonçant cet événement mettent en évidence un superbe bolide jaune qui est en quelque sorte le porte-parole mécanique de ce Salon. Une vamp mécanique capable de soulever les émotions et les passions.

Notre premier réflexe est de conclure que cette sportive aux formes spectaculaires est une Ferrari ou une Lamborghini, comme c'est souvent le cas. Pourtant, c'est un super bolide de conception et de facture nord-américaine, la Saleen S7. Et c'est à Irvine en Californie et non dans une officine située en Émilie-Romagne que cette voiture ultra performante a vu le jour. La S7 est en quelque sorte une consécration du travail de son créateur, Steve Saleen. Ce dernier s'est taillé une réputation fort enviable au fil des années en modifiant des Ford Mustang et en préparant plusieurs bolides de course utilisant la plupart du temps des mécaniques Ford.

Fort de cette expérience, il s'est dit un jour : "Pourquoi pas? Pourquoi l'Amérique n'aurait pas sa super voiture?" Et le projet de la S7 était né. Il s'agit en fait de la conversion d'une voiture de compétition dans la catégorie GT adaptée aux exigences de la conduite sur les routes. La silhouette est plus que spectaculaire avec les multiples prises d'air, la partie arrière élancée et l'avant tronqué. Et il faut souligner que cette Saleen n'a pas été convertie en voiture de tourisme faute d'avoir connu du succès en course. Cette américaine musclée a connu et connaît toujours sa part de succès dans des compétitions internationales d'envergure comme les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring.

Le châssis intégral est constitué d'éléments en aluminium afin d'optimiser la rigidité et la sécurité. En plus, la carrosserie est composée de plusieurs panneaux en fibre de carbone toujours dans le but de l'alléger et de la renforcer. Les suspensions avant sont à doubles leviers triangulés de longueurs inégales tandis que les aérodynamiciens se sont efforcés de canaliser une partie de l'air vers les immenses freins Brembo de type compétition fabriqués sur commande pour la S7.