Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon Montréal 2010 : Faits saillants

Salon Montréal 2010 : Faits saillants

Par ,

Mon épouse dit que je suis un éternel optimiste. Que voulez-vous? C’est dans ma nature! J’adore mon épouse, j’adore ma carrière de journaliste automobile (remarquez comment j’ai placé la première avant la seconde) et je suis en général un gars heureux dans la vie. En vérité, j’ai trouvé l’année 2009 plutôt difficile, car j’ai dû assister à l’un des pires marasmes dans l’histoire de l’industrie automobile. D’ailleurs, la morosité régnait à tel point chez les constructeurs, que je n’avais même pas pris la peine de me rendre au Salon de l’auto de Détroit. C’était la première fois en cinq ans que je ratais l’événement.

Cette année, par contre, j’y suis allé et j’ai trippé (ne manquez pas nos articles ainsi que notre émission Web en anglais). Vraiment, l’ambiance était géniale, des tonnes de nouveautés ont été dévoilées et je suis sorti du Cobo Hall avec la ferme conviction de voir la lumière au bout du tunnel.

De retour à la maison, c’est au tour du Salon de l’auto de Montréal de me faire sourire. Si vous vous intéressez le moindrement aux voitures, l’édition 2010 ne vous décevra pas. J’irais même jusqu’à dire qu’elle vous émerveillera. Voici ce qui vous attend :


Au Septième Ciel (Niveau 7), vous pourrez savourer la crème de la crème, dont la nouvelle Porsche 911 Turbo 2010 de 500 chevaux et la Bentley Continental Supersports de 621 chevaux. C’est également ici qu’a lieu le lancement nord-américain de la Blue Car de Pininfarina-Bolloré, une voiture électrique alimentée par une batterie au lithium-métal-polymère. Bolloré, rappelons-le, fabriquera ses batteries à Boucherville, en banlieue de Montréal.

Revenons sur terre, si vous le voulez bien. Mazda et Chevrolet dévoilent deux voitures qui risquent fort bien de se retrouver au sommet de la liste de magasinage des acheteurs : la sous-compacte Mazda2 (nouveau modèle d’entrée de gamme de Mazda) et la Cruze (remplaçante de la Cobalt).

L’une des nombreuses attractions spéciales du 42e Salon de Montréal s’avère la collection de voitures classiques des années 1930 de John Scotti, évaluée à bien au-delà d’un million de dollars. Une fois que vous poserez les yeux sur la paire de Model J, vous serez séduit.

Un autre incontournable est l’immense rassemblement de microvoitures, incluant la Peel P50 1965 qui détient le record Guinness pour la plus petite automobile de série au monde. Auto Hebdo, qui commandite cette exposition, a aussi réuni quelques-unes des meilleures créations québécoises, dont une Boghei à vapeur construite par Henry Seth Taylor dans les années 1860 et une Manic GT 1971 exclusive.