Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Six infos que votre compagnie d'assurance auto vous cache probablement

Six infos que votre compagnie d'assurance auto vous cache probablement

Par ,

Votre compagnie d'assurance auto ne vous dit pas tout. Elle peut fournir l'information si vous en faites la demande, mais elle préfère généralement fuir les questions en espérant que vous vous fatiguiez et lâchiez prise. Or, ce que vous ignorez peut bel et bien faire mal à votre portefeuille sur une longue période de temps.

Voici donc six éléments d'information que votre compagnie d'assurance auto hésite à dévoiler. Rappelez-vous-en au moment de discuter avec votre agent ou de demander une soumission auprès d'un autre assureur.

1 – Nous ne divulguons pas la façon dont nous calculons les primes
Les compagnies d'assurance auto utilisent des modèles et des formules complexes afin d'évaluer le risque que vous représentez et le montant qu'elles devraient vous charger pour couvrir ce risque. Ces formules appartiennent à chacune des compagnies et celles-ci ne se les partagent même pas entre elles, encore moins avec les assurés.

Il y a longtemps, le calcul de la prime était beaucoup plus simple. Moins de données et moins d'outils pour les analyser étaient disponibles, contraignant les compagnies à tenir compte d'un moins grand nombre de critères. Aujourd'hui, les primes sont établies à partir d'une foule de données et celles-ci ne se limitent pas qu'à votre véhicule.

2 – Vous n'obtiendrez pas la valeur de votre véhicule s'il est déclaré « perte totale »
En cas de perte totale, recevrez-vous un chèque de votre compagnie d'assurance qui égale la valeur indiquée dans le Blue Book? Non. En vérité, vous pouvez vous attendre à beaucoup moins.

Dans ce genre de situation, l'assureur enquête pour connaître le prix de vente de véhicules comparables dans la région immédiate. Si le Blue Book établit la valeur marchande de votre voiture à 24 000 $, mais qu'un autre exemplaire du même modèle et de la même année est annoncé quelque part à 21 500 $, vous recevrez un montant qui se rapproche davantage de 21 500 $.

3 – Nous vous invitons à payer votre prime sur 12 mois
Payer une prime d'assurance annuelle en un seul versement permet d'éviter des frais d'intérêt. Ces derniers ne sont pas très élevés (généralement moins de 10 $), mais ils peuvent s'accumuler et faire une grande différence à la fin de l'année.

Pour l'assureur, il est préférable que vous payiez en 12 versements plutôt qu'en un seul, car les intérêts engrangés constituent une source de profits. Imaginez si 100 000 assurés payaient chacun 10 $ de frais mensuels; pour la compagnie, ça représente un profit additionnel d'un million de dollars par mois!

4 – Vous recevrez une compensation pour la valeur diminuée de votre véhicule après un accident
Disons que votre véhicule est âgé de deux ans et qu'il vaut 25 000 $. Vous subissez un accident dont les dommages se chiffrent à 3 000 $. Après la réparation, le véhicule se trouve exactement dans le même état qu'avant l'accident. Le hic, c'est qu'il ne vaut plus 25 000 $.

Un acheteur potentiel ne désire pas payer la valeur établie par Blue Book pour un véhicule qui a déjà subi un accident. En effet, en essayant de vendre votre véhicule, on pourrait vous offrir 20 000 $ seulement, peut-être même moins. Dans ce cas, vous pourriez demander une compensation pour la valeur diminuée de votre véhicule. Or, ce ne sont pas toutes les compagnies d'assurance auto qui acceptent de telles réclamations.

5 – Votre dossier de crédit peut influencer votre prime
Les compagnies d'assurance ont compris il y a longtemps qu'il existe un lien entre le dossier de crédit d'un assuré et ses chances de formuler une réclamation. Par conséquent, elles ont commencé à utiliser des pointages d'assurance basés sur le crédit pour mieux évaluer le risque de réclamations d'un client potentiel.

Ces pointages sont calculés à l'aide d'une méthodologie concoctée par la firme qui la vend (par exemple FICO). Même si les données utilisées pour le dossier de crédit et la prime d'assurance se ressemblent, la méthodologie diffère souvent.

6 – Nous n'offrons pas les primes les plus basses
Il est peu probable que votre prime soit la plus basse que vous puissiez obtenir. Les compagnies d'assurance sont nombreuses et se livrent une forte concurrence, souvent en offrant des primes alléchantes. Votre assureur espère que vous ne magasinerez pas et fait en sorte que ce soit plus facile de lui demeurer fidèle, même si cette fidélité se traduit par une prime un peu plus élevée.

Chaque année, un ou deux mois avant l'expiration de votre police d'assurance, demandez des soumissions auprès de différents assureurs. Ce conseil pratique vaut également lors de l'achat d'une nouvelle voiture. Vous pouvez d'ailleurs le faire sur Internet en quelques minutes seulement. Comparez les soumissions point par point, puis regardez la prime que vous payez actuellement : il est probable que votre assureur vous charge trop cher.

Bref, les compagnies d'assurance auto ne disent pas tout. Servez-vous des informations ci-dessus pour diminuer votre prime et mieux prévoir les mauvaises surprises.