Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Subaru Crosstrek 2021 va prendre du muscle avec l’ajout d'un moteur 2,5 litres

Le Subaru Crosstrek connaît depuis ses débuts un succès retentissant sur le marché nord-américain, notamment au Canada, mais une plainte récurrente a été l’insuffisance de son moteur 4-cylindres de 2 litres et 152 chevaux.

Cette semaine, Subaru a confirmé qu’elle avait entendu les plaintes et qu’elle prenait des mesures afin de remédier à la chose. Lors d’une réunion de concessionnaires, Tom Doll, le chef de la direction de la division américaine de l’entreprise, a déclaré ceci à propos de l’édition 2021 du Crosstrek :

« Une des choses que nos clients nous ont dite à propos du Crosstrek, c'est qu'il était peut-être un peu sous-alimenté avec son moteur 2 litres. Eh bien, le moteur de 2,5 litres va résoudre ce problème. »

- Tom Doll, Chef de la direction de la division américaine de Subaru

Le plus gros moteur sera livrable avec la version haut de gamme Limited du Crosstrek, ainsi que la variante Sport.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : D.Boshouwers

Si cette nouvelle est certainement accueillie avec approbation par les amateurs de la marque et du modèle, elle soulève deux questions que Tom Doll n’a pas abordées cette semaine. La première est de savoir quel moteur exactement sera exploité, et quel sera son rendement ? La gamme de produits Subaru comprend actuellement deux blocs 4-cylindres de 2,5 litres. Le premier est le turbo de 310 chevaux de la WRX STI, bien qu’il serait surprenant que ce soit le choix qui s’impose. L’autre possibilité est le 4 cylindres à aspiration naturelle (182 chevaux) de certaines versions des Forester, Outback et Legacy.

L’autre question est de savoir si l’Impreza bénéficiera de la même augmentation de puissance que le Crosstrek. Cette voiture a également été pointée du doigt pour son manque de punch et comme elle repose sur les mêmes bases que le multisegment, ce qui est possible dans l’un devrait l’être dans l’autre.

Photo : D.Boshouwers