Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Temps de navettage au Canada : Montréal fait piètre figure

Temps de navettage au Canada : Montréal fait piètre figure

Par ,

Une étude de Statistique Canada portant sur le temps que les Canadiens prennent pour se rendre au travail a couronné la ville de Toronto comme étant celle où il fallait le plus s'armer de patience au Canada.

En 2010, les résidents de la région métropolitaine (RMR) de Toronto prenaient 33 minutes de leur temps pour se déplacer dans la ville reine. La RMR de Montréal est non loin derrière, avec une moyenne de 31 minutes.

Dans ces deux villes, plus du quart des navetteurs ont pris 45 minutes ou plus pour se rendre au travail, tandis qu'un autre quart consacrait de 30 à 44 à leurs déplacements en 2010.

Vancouver (30 minutes), Ottawa-Gatineau (27 minutes) et Calgary (26 minutes) complètent le palmarès des plus grandes villes canadiennes.


Parmi les travailleurs à temps plein qui consacraient 45 minutes ou plus à leurs déplacements entre le domicile et le lieu de travail, 36 % sentaient que la plupart de leurs journées étaient assez ou extrêmement stressantes. Dans le cas de ceux prenant 15 minutes pour faire le trajet, 23% avouaient ressentir du stress.

Montréal, l'enfer des automobilistes au Canada
C'est cependant à Montréal que le trajet en voiture est le plus pénible, 30 minutes étant requises pour se rendre à destination. Toronto suit à 29 minutes tandis que Vancouver fait beaucoup mieux avec une moyenne de 25 minutes.

Les habitants des grandes villes se plaignent plus que les autres
Généralement, 85% des conducteurs se disent satisfaits ou très satisfaits de la durée de leurs déplacements au travail alors que seulement 15% sont insatisfaits.

Sans surprise, le mécontentement est plus répandu dans les grands centres urbains d'un million de résidents ou plus (20%). Ailleurs, cette proportion variait entre 8 et 10%.

Transports en commun : armez-vous de patience!
Des 10,6 millions de travailleurs qui se rendaient au travail en voiture, environ 9 millions ont déclaré n'avoir jamais utilisé le transport en commun pour se rendre au travail. Environ 7,4 millions de ces personnes estimaient par ailleurs que celui-ci est peu ou très peu pratique.

Les statistiques tendent à leur donner raison, car les gens optant pour le transport en commun (TEC) ont consacré beaucoup plus de temps à se rendre au boulot que ceux se déplaçant dans un véhicule. Dans les six plus grands centres urbains et pour des distances équivalentes, les usagers du TEC ont pris 44 minutes pour se rendre au travail, contre 24 minutes pour les automobilistes.